Crues : le Finistère repasse en vigilance orange, avant de nouvelles pluies

Crues : le Finistère repasse en vigilance orange, avant de nouvelles pluies

DirectLCI
INTEMPERIES - Météo France a mis fin vendredi à l'alerte rouge pour le département du Finistère, déclenchée jeudi en raison des risques de crues. L'état de catastrophe naturelle doit être établi, a annoncé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

La Bretagne connaît enfin un répit. Après avoir été placé en alerte rouge par Météo France à la suite de plusieurs jours d'intempéries , le département du Finistère est repassé en vigilance orange vendredi. Le niveau de l'eau a commencé à baisser à Quimperlé, ville la plus touchée après la crue de la Laita. Le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique sont également toujours en vigilance orange. 

Toutefois, l'accalmie pourrait être de courte durée. "Ce que nous redoutons, c'est le pic lié à la marée de ce soir, qui risque d'être plus élevé", a confié vendredi Alain Kerhervé, adjoint au maire de Quimperlé. "De nouvelles perturbations pluvieuses sont attendues pour ce week-end sur la Bretagne et une attention particulière doit être maintenue sur le bassin de la Laïta, ainsi que sur les autres rivières de la région", prévient par ailleurs l'organisme Vigicrues .

Etat de catastrophe naturelle

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé vendredi que l'état de catastrophe naturelle serait "établi" en Bretagne "dès que les conditions seront réunies". L'Etat sera "présent aux côtés de la Bretagne pour affronter ces intempéries", a-t-elle ajouté.

Si aucune victime n'est à déplorer ce vendredi, une femme d'une cinquantaine d'années a en revanche perdu la vie mercredi, près de Questembert, dans le Morbihan. Un arbre déraciné par le vent s'est abattu sur sa voiture. 

Plus d'articles