Daech : le nombre de Français rejoignant ou quittant la Syrie et l'Irak a massivement chuté en 2017

DirectLCI
DERNIERS CHIFFRES - Le spécialiste police/justice de TF1 Georges Brenier revient sur les derniers chiffres disponibles de Français partis ou revenus de la zone irako-syrienne, des chiffres clairement en baisse par rapport à l'année 2016.

Les derniers chiffres disponibles au sujet des Français allant ou revenant de la zone irako-syrienne connaissent une chute spectaculaire. Depuis le 1er janvier les services de renseignement français n’ont recensé qu’un seul départ vers la Syrie, contre une cinquantaine au même moment l'an dernier. Deux raisons sont avancées pour cette baisse : les bombardements sur place qui font peur, même aux plus téméraires et chevronnés des djihadistes, et les contrôles aux frontières qui se sont beaucoup durcis ces derniers mois.


Dans le sens des retours, six personnes seulement sont revenues en France depuis le début de l’année. "Ceux qui restent sur place sont les plus fanatisés de tous, et les désertions sur place sont très sévèrement sanctionnées par Daech", explique le spécialiste police/justice Georges Brenier.

500 enfants français sur place

À l’heure actuelle, il y a 693 Français adultes dans la zone irako-syrienne, ainsi que 504 enfants. Ces derniers ont pour la moitié d’entre eux moins de 5 ans. Par ailleurs, les deux tiers ont été emmenés de force par leurs parents, et les autres sont nés sur place. "Daech encourage non seulement le regroupement familial mais aussi les naissances", précise Georges Brenier.


Le retour de ces mineurs est un défi immense pour les autorités françaises, car il faudra déterminer lesquels sont des victimes et lesquels sont les soldats de la nouvelle génération de djihadistes français.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter