Dans la ferveur, Charlie enterre ses morts

SOCIÉTÉ

OBSEQUES - Sombre journée ce jeudi, où ont eu lieu, entre autres, les funérailles de Bernard Verlhac, dit Tignous et Georges Wolinski, deux des dessinateurs emportés par l'attentat du 7 janvier dernier perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo. A Montreuil, aux côtés du cercueil de Tignous, couvert de graffitis, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a livré un émouvant discours.

"Il avait ce crayon magique qui pouvait transmettre les émotions d'un procès (...), faire le dessin qui rend honteux d'avoir ri d'une situation grave." Le mot juste et la voix posée, Christiane Taubira a rendu un vibrant hommage à Bernard Verlhac, dit Tignous, l'une des victimes de l'attaque sauvage de Charlie Hebdo , dont les obsèques ont eu lieu ce jeudi, au lendemain de celles de Cabu, enterré, lui, dans l'intimité à Châlons-en-Champagne.

LIRE AUSSI >> EN IMAGES : les obsèques de Cabu, en toute intimité à Châlons-en-Champagne

A la mairie de Montreuil (Seine-Saint-Denis), où vivait le dessinateur, la ministre de la Justice a considéré que "quelque chose était en train de s'avachir en nous. Ce tocsin nous rappelle nos ambitions trop souvent abandonnées de la justice sociale, de l'éducation, de l'attention à l'autre. Nous devons retrouver cette intransigeance qui caractérise Tignous." Louant haut et fort la liberté d'expression, la garde des Sceaux a rappelé qu'on peut "tout dessiner, y compris un prophète, parce qu'en France, pays de Voltaire et de l'irrévérence, on a le droit de se moquer de toutes les religions". Citant Paul Eluard pour terminer son discours - "Tu rêvais d'être libre et je te continue" - Christiane Taubira a longuement étreint la veuve du dessinateur.

LIRE AUSSI >>  EN IMAGES : la foule acclame le cercueil de Tignous

Insupportable litanie

Egalement présent, l'humoriste Christophe Alévêque a lui entonné à la tribune Bella Ciao, le célèbre chant des partisans italiens pendant la Seconde guerre mondiale. Au-dehors, la foule, nombreuse et compacte, a ensuite accompagné le cercueil de bois clair de Tignous, qui a rejoint le Père-Lachaise.


Devant le crematorium du célèbre cimetière parisien, quelque 200 personnes s'étaient également réunies pour un dernier adieu à Georges Wolinski. Parmi la foule, la ministre de la Culture Fleur Pellerin, le directeur du Théâtre du Rond-Point Jean-Michel Ribes ou encore l'ex-patron de Charlie Hebdo Philippe Val, étaient présents, au son des notes des jazzmen Miles Davis et John Coltrane. L'urne contenant les cendres de celui qui était l'âme de Charlie a ensuite été accueillie sous les applaudissement de 300 personnes présentes pour l'inhumation au cimetière du Montparnasse.

LIRE AUSSI >>  EN IMAGES : les obsèques de Wolinski au Père-Lachaise

Ce même jour, l'économiste Bernard Maris a été inhumé dans l'intimité à Montgiscard, près de Toulouse. La psychiatre et chroniqueuse de Charlie Hebdo Elsa Cayat a, elle, été enterrée dans le carré juif du cimetière du Montparnasse, à Paris. Responsable de la protection personnelle de Charb, Franck Brinsolaro repose, lui, à Bernay, dans l'Eure.

Cette insupportable litanie se poursuit vendredi, avec les obsèques de Charb, qui seront organisées vendredi à Pontoise (Val-d'Oise), dans l'intimité. Un hommage public lui sera rendu au Hall Saint-Martin de la ville à 10 heures ce même jour. Philippe Honoré sera, lui, inhumé à 13 heures, au cimetière du Père-Lachaise.

Lire et commenter