Davidson Consulting, l'entreprise (française) où il fait bon travailler

Davidson Consulting, l'entreprise (française) où il fait bon travailler

Société
DirectLCI
ENTREPRISES - Le classement annuel des entreprises les plus agréables pour travailler en France a placé en tête du podium un établissement français, Davidson Consulting. Une première qui laisse augurer d'une nouvelle manière d'envisager le travail et le management.

Il fait bon travailler dans une entreprise française. C'est ce que laisse entendre le classement annuel de l'institut Great Place To Work , qui récompense depuis douze ans les entreprises qui se préoccupent du bien-être de leurs salariés dans l'Hexagone. Et pour la première fois, c'est une entreprise française - malgré un nom à consonance anglaise - qui prend la tête du classement. Davidson Consulting, cabinet de conseil en management fondé en 2005 par deux Français supplante ainsi Microsoft France après Pepsico. Cette société de 1100 personnes est engagée dans l'amélioration de la qualité de vie de ses employés, avec la création d'une crèche d'entreprise et la location de cinq appartements pour ses salariés qui ont du mal à se loger.
 

Plus de 4000 euros de frais de participation

Pour le classement 2014, plus de 20.000 candidatures d'entreprises désireuses d'être passées au scanner de Great Place To Work ont été reçues. L'audit, facturé 4900 euros, s'articule autour de l'évaluation des pratiques managériales - écoute, encadrement - et d'un questionnaire soumis aux salariés. "Sur la question de l'éthique et de l'honnêteté des dirigeants, 87% des employés des entreprises lauréates sont satisfaits", rapporte Patrick Dumoulin, fondateur de l'institut.

Parmi les 60 structures récompensées, 35 sont françaises, laissant supposer une tendance de fond. "Les patrons ont pris conscience que le bien-être était au cœur des préoccupations de leurs salariés, analyse Patrick Dumoulin. Et que cela ne pouvait être que profitable à l'entreprise". Une étude Jobaproximite/OpinionWay parue lundi révélait que 61% des sondés plaçaient comme priorité un job intéressant, devant le salaire.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter