De –15 à –25 degrés en montagne : cette nuit a été la plus froide de l'hiver, les réseaux sociaux s’enflamment

DirectLCI
GLAGLA - D’après Météo France, la nuit du 12 au 13 février a été particulièrement glaciale, notamment en montagne. Les températures minimales ont affiché entre -15 et -25 °C. Il faut remonter à la vague de froid de l'hiver 2012 pour retrouver des valeurs inférieures.

Après la pluie, les inondations et la neige, voilà le froid polaire. Cela fait partie des joyeusetés de l’hiver. N’empêche, la nuit dernière a été particulièrement glaciale, à en croire Météo France, qui relève dans son bulletin du jour que des plateaux du Jura aux vallées encaissées des Alpes, les températures minimales ont affiché entre -15 et -25 °C. Il faut remonter à la vague de froid de février 2012 pour retrouver des valeurs encore plus basses.


En plaine, le reste du pays a connu de fortes gelées, comme le décrivent Asso InfoClimat et notre monsieur météo de LCI, Guillaume Woznica.

Des températures qui s’enfoncent dans les négatives, c’est peut-être difficile à vivre, mais cela donne en tout cas de magnifiques paysages enneigés, épinglés par les internautes sur Twitter.

En l’occurrence, la France n'est pas seule à avoir connu une nuit dernière très fraîche. Dans le Jura Suisse le mercure est tombé jusqu'à – 27 °C à la Brévine, température la plus froide de l'hiver en cours.

Une occasion de rappeler que Mouthe, dans le département du Doubs, est le village le plus froid de France... Mais visiblement, pour l'instant, le reccord de  -36,7°C,  le 13 janvier 1968, n'a pas encore été battu.

Des températures glaciales ont également été enregistrées en Isère et dans le Jura français, ainsi que dans les Pyrénées. Le reste de la France n'est pas non plus épargné : le thermomètre affichait un petit 4°C à Lyon, et oscillait entre -8°C et -14°C dans l'Aveyron. Sur les réseaux sociaux, s’est donc lancée la bataille de "qui affichera la température la plus froide", relevé de thermomètre à l’appui.

Le temps du redoux

D’après Météo France, les dix premiers jours de février ont été marqués par le retour du froid sur la France après un mois de janvier historiquement doux. "Il s'agit toutefois d'un froid relatif, comparé aux premières décades de février 1956 ou plus récemment 2012 (déficit de 9 degrés)", note l’institut météorologique. Au-delà de l'Hexagone, c'est tout l'ouest du continent européen qui a connu un début février hivernal. 


"L'anomalie froide est quasi généralisée", estime ainsi Météo France. "Le déficit le plus prononcé a été relevé à Blois, Orléans et Châteaudun avec -4,2 degrés. Il a atteint -4,1 degrés à Limoges, -3,2 degrés à Bordeaux et -2,9 degrés à Paris." Il n'y a qu'en Corse où les températures ont souvent été supérieures aux normales.


Mais, frileux de tous pays, rassurez-vous : après le froid, vient le redoux. "Ces prochains jours, le régime atlantique se réinstallera progressivement sur le pays", annonce Météo France sur son site. "Si une nouvelle perturbation peut encore apporter temporairement un peu de neige mardi 13 sur une partie ouest du territoire, un net redoux devrait s'opérer dans la nuit de mercredi 14 à jeudi 15."

Plus d'articles

Sur le même sujet