De retour de vacances, il trouve une facture téléphonique record de 78.000 euros

SOCIÉTÉ
DirectLCI
SURPRISE – Un Avignonnais a reçu à son retour d’un séjour en République dominicaine une facture mirobolante de la part de son opérateur téléphonique. Ce dernier lui demande la somme de 77 686 euros. L’agent immobilier envisage de poursuivre l’entreprise du groupe Bouygues en justice.

C’est un retour de vacances que Vincent Lahousse, un habitant d’Avignon (Vaucluse) risque de ne pas oublier. Dans sa boîte aux lettres, en janvier dernier, une facture téléphonique record l’attendait. Son opérateur téléphonique lui réclame la coquette somme de 77 686 euros, relate Le Dauphiné Libéré . En cause : une surconsommation liée à son voyage dans les Caraïbes. Et pourtant, le forfait mensuel de M. Lahousse, est de 50 euros. "Ça fait 1 553 fois son forfait de base. Ça fait cher les vacances", commente aujourd'hui son avocat, Me Olivier Collion.

Une incompréhension pour cet agent immobilier d’Avignon qui n’a passé aucun coup de fil durant ses vacances. Seulement "l’envoi de quelques textos de bonne année". Sur la facture de l’opérateur, les 77 686 euros proviendraient d’échanges data avec une consommation affichée de 24 gigas, rapporte Le Dauphiné Libéré.

La mise en péril de son activité professionnelle


Dès la réception de cette facture record, Vincent Lahousse n’a pas tardé à contacter son opérateur par le biais du vendeur Europe Réalisation.  "En 40 minutes de conversation, ils ont proposé de réduire le montant de la facture à 20 000 euros", raconte l'agent immobilier. "Ils ont expliqué que c’est la somme (16 416 euros hors taxe) qu’ils doivent régler à l’opérateur local. Ce qui montre leur marge : ils multiplient par 4 !", s’indigne son avocat. Mais pour lui, comme pour son client, il n’est pas question de régler "des frais incompréhensibles."

En attendant, ce litige met en péril son budget. Car, outre le montant à verser, le contrat concerne son activité professionnelle. Depuis une semaine, l'opérateur a restreint les cinq lignes téléphoniques ouvertes, contraignant le travail des collaborateurs de l'agent immobilier. "Ça met en péril mon activité", s’angoisse Vincent Lahouse. Devant l'urgence de la situation, Me Olivier Collion menace d'une saisie du tribunal si les lignes ne sont pas rétablies.

A LIRE AUSSI 
>> 
SFR, Bouygues, Orange, Free... quels sont les plus critiqués par les clients ?
>> 
Forfaits mobile : fini, les frais d'itinérance en Europe en 2017

Sur le même sujet

Lire et commenter