Débat sur la PMA : des lesbiennes et des mères célibataires demandent davantage de temps de parole dans les médias

Societe
DirectLCI
TRIBUNE - Quatre-vingt-dix femmes ayant eu recours à la procréation médicale assistée (PMA) à l’étranger prennent la plume pour dénoncer leur invisibilité médiatique.

"Chers journalistes et rédacteurs en chef, pour cinq opposants à la PMA, combien de lesbiennes avez-vous interrogées ?" La question est posée, ce jeudi, sur le site de France Info par un groupe de quatre-vingt-dix femmes signant une tribune s’inscrivant dans le débat actuel sur la possible extension de l’accès à la procréation médicale assistée (PMA) pour toutes les femmes. Ainsi réunies, elles apostrophent les médias pour déplorer qu’on ne les y invite jamais.

Et qui parle ? L'Eglise, La Manif pour tous, des philosophes, des ‘intellectuels’ autoproclamés…Les signataires de la tribune

"Et qui parle (dans les médias) ? L'Eglise, La Manif pour tous, des philosophes, des ‘intellectuels’ autoproclamés… Personne qui soit directement concerné", écrivent des personnalités aussi diverses que l’ancienne capitaine de l’équipe de France de football Marinette Pichon, la journaliste Marie Labory ou la députée de La République en marche Laurence Vanceunebrock-Mialon, ayant toutes en commun d’avoir eu recours à la PMA à l’étranger.

"Nous ne demandons évidemment pas que les désaccords soient tus et muselés. Mais 75% des Français sont favorables à l'ouverture de la PMA, selon un sondage Ipsos-Sopra réalisé pour France Télévisions en juin 2018. Pourtant, à lire ou regarder les infos, on pourrait avoir l'impression que c'est tout le contraire. C'est ici que les médias sont responsables ", insistent-elles. La tribune est à lire dans son intégralité en cliquant ici.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter