"Je vais un peu me lâcher" : pourquoi ils attendent le 19 mai de pied ferme

"Je vais un peu me lâcher" : pourquoi ils attendent le 19 mai de pied ferme

MICRO-TROTTOIR - Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé mercredi 28 avril dernier les quatre étapes du déconfinement en France. Parmi les dates particulièrement attendues par les Français, le 19 mai, avec notamment la réouverture des terrasses.

"Vous allez faire quoi le 19 mai?". "Le 19 mai? Il se passe quoi de spécial le 19 mai ?". Amanda est une des rares à ne pas savoir ce qu'il se passera ce jour-là. Et quand on lui parle de la réouverture tant attendue des terrasses, ça ne lui fait ni chaud ni froid. "Je passe beaucoup de temps dehors, à déambuler dans les rues, les parcs. Je vois mes proches, famille, ou amis. Terrasse ou pas alors ça ne me fait ni chaud ni froid", commente la jeune femme.

Si son cas n'est pas unique, il est rare. Car cette deuxième étape du déconfinement, avec la réouverture des terrasses mais aussi des cinémas et musées et le décalage du couvre-feu à 21 heures est attendue de pied ferme par beaucoup. À commencer par Bastien, alias Bobby, qui soufflera ses 40 bougies la semaine prochaine. Salarié dans la finance, ce dernier ne fait pas les choses à moitié. Dès l'annonce de la date fatidique, il a posé sa journée pour être parmi les premiers à s'attabler en terrasse pour siroter un café et déjeuner.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

"Ras-le-bol du célibat"

Avant de regoûter aux joies de la vie d'avant, Faustine, 20 ans, étudiante à Paris en communication, devra en passer par un partiel de deux heures l'après-midi du 19 mai. "Après, c'est sûr on ira boire un verre en terrasse avec des amis. Et on continuera sans doute à faire la fête après la fermeture des débits de boissons, dehors, ou chez quelqu'un", promet-elle.  

Idem pour Ryan, 32 ans, salarié dans un magasin d'outillage de la capitale : "Moi le 19 mai, je ne serai pas à Paris. On loue une villa cette semaine-là avec des potes à partir du 15. Mais j'attends cette date avec impatience, pour aller trinquer en terrasse". "Et quand on lui demande pourquoi tant d’impatience, le trentenaire est franc dans sa réponse. "Bah déjà je suis célibataire, et je suis nul avec les applications de rencontre. Je ne suis pas sorti depuis des mois, à part quelques repas chez des amis. Draguer en terrasse, ça me plait bien. Si en plus je peux rencontrer quelqu'un c'est encore mieux".

Antoine, qui devrait ouvrir prochainement un salon de tatouage dans le 11e arrondissement, est sûr et certain d'une chose : "le 19 mai, ça va être un peu la fête". "Je vais avoir 30 ans le 18 mai. Donc le jour J, ce sera un repas avec une dizaine de personnes chez quelqu'un, le 19, on ira boire des verres avec des amis. Sans doute pas à la terrasse d'un café, car c'est limité à six, mais plutôt sur les quais ou dans un parc. Et pour la grosse fête, je vais attendre cet été. Car je compte bien inviter une trentaine de personnes au moins. J'ai été sage pendant tous les confinements. Je ne suis pas sorti, j'ai respecté les couvre-feux, là avec l'assouplissement des mesures, je vais me lâcher un peu"

Lire aussi

Reprendre une "vie sociale"

Domicilié à Alfortville dans le Val-de-Marne, Felipe, 26 ans, n'attend pas lui forcément la réouverture des terrasses de cafés, mais plutôt celle des salles obscures. "De tout ce dont nous avons été privés, je crois que le cinéma, c'est ce qu'il me manque le plus. Boire des bières ou voir des amis, on peut le faire aujourd'hui, dehors ou chez les gens, même si ça n'est pas très 'légal', concède-t-il. Je travaille ce mercredi-là, mais après le boulot, je vais aller je pense à la cinémathèque française, voir l'exposition Louis de Funès et les extraits de films proposés". 

Georges, retraité de 70 ans et actuellement consultant à l'international, veut "reprendre avant tout une vie sociale". "Zoom me sort pas les oreilles. J'aime le contact humain, l'interaction, j'aime animer des jeux de rôles quand je fais des exercices avec mes interlocuteurs. Alors faire tout ça à travers un écran d'ordinateur, je n'en peux plus. Alors le 19 mai, je ne pense pas aller danser tout nu dans la rue en chantant 'Hallelujah', je vous mentirais si je vous disais ça. Mais si déjà je peux voir plus de monde autrement qu'à travers des écrans, ce sera super!". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.