Déconfinement : voici ce que vous pourrez faire (ou non) pour les ponts du mois de mai

Dans le cadre du déconfinement, Emmanuel Macron annonce un retour progressif à la vie normale, dès lundi et jusqu'au 30 juin. Focus en images sur les dates-clés à retenir.

CALENDRIER - Avec le déconfinement annoncé par le gouvernement, le mois de mai sera celui de la réouverture progressive des établissements. LCI vous explique ce qui sera autorisé ou non à l’occasion des ponts du 13 et du 24 mai.

En mai, fais ce qu’il te plaît. Cette année, ce dicton populaire subit quelques contraintes. En effet, le déconfinement entamé ce lundi 3 mai, avec la levée des 10 km et la fin de l’attestation en journée, se poursuivra tout le mois et débordera sur celui de juin. Peu à peu, les Français retrouveront davantage de liberté jusqu’à la suppression du couvre-feu, fixée au 30 juin prochain. Et les traditionnels ponts de mai, du 13 et du 24, n’échapperont pas à ces restrictions. Voici ce que vous pourrez faire ou non à cette occasion.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Le pont de l'Ascension

Lors du pont du jeudi de l’Ascension, le 13 mai, la deuxième étape du déconfinement ne sera pas encore d’actualité. Ce qui limite considérablement les options.  

Aller au restaurant : Cette activité ne sera pas encore possible puisque la réouverture des terrasses est fixée partout en France au 19 mai et celle des cafés et restaurants au 9 juin. 

Aller au cinéma ou au théâtre : Même chose pour les activités culturelles, comme profiter d’une séance de cinéma ou d’une visite de musée, qui seront de nouveau possibles au 19 mai. 

Voyager : La limite des 10 km étant supprimée, il sera alors tout à fait envisageable de partir en France, dans la région de son choix. Pour faciliter la reprise des déplacements, la SNCF va mettre à disposition 8 TGV sur 10 les week-ends, contre 4 actuellement, selon le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. De plus, 5 millions de billets de train d’un montant de 39 euros sont proposés jusqu’au 19 mai avec 3000 destinations au choix. Pour se rendre en Corse, il faudra alors produire un test PCR négatif de moins de 72h ainsi qu’une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes et de contact avec un cas confirmé de Covid les 14 jours précédant son voyage. 

Lire aussi

En visant plus loin, l’Europe est théoriquement à portée de main. Mais la plupart des pays n’auront pas encore abandonné leurs restrictions à destination des visiteurs français. C’est le cas de l’Italie où il faudra patienter jusqu’au 15 mai pour s’y rendre pour un week-end, puisque les autorités imposent un isolement de cinq jours à l’entrée sur le territoire, même en cas de test négatif. Ou encore du Portugal, qui impose un motif impérieux et un isolement de 14 jours à domicile ou dans un établissement choisi par les autorités. 

Cependant, la Belgique, l’Espagne, la Grèce ou la Croatie sont des destinations à nouveau accessibles pour les Français. Seule condition : se munir d’un test de dépistage négatif avant le voyage. Dans le cas de l’Espagne, ce test doit être un PCR et dater de moins de 72h. 

Le pont de Pentecôte

Le pont du 24 mai sera quant à lui davantage synonyme de liberté puisque la France aura franchi la deuxième étape du déconfinement.

Aller au restaurant : Il sera de nouveau possible de profiter d’un verre ou d’un repas en terrasse, si le temps le permet, et ce jusqu'à 21h, nouvel horaire du couvre-feu. Les extérieurs des cafés et restaurants seront les seuls accessibles puisque leur réouverture complète, avec 6 personnes par table, n’est prévue que le 9 juin.

Aller au cinéma ou au théâtre : Là encore, les cinémas, les théâtres ou les musées auront rouvert au public, ce qui laisse un large choix d’activités pour ce week-end de trois jours. 

Voyager : Les séjours en France seront donc possibles, mais aussi en Europe, à condition d’avoir réalisé un test de dépistage au Covid. Les destinations européennes citées plus haut sont également ouvertes aux ressortissants français, ainsi que l’Italie qui a mis fin à cette nécessité de s’isoler cinq jours à l’arrivée. Pour se rendre partout sur le continent sans devoir s’isoler, il faudra toutefois patienter jusqu’au 9 juin, date à laquelle le pass sanitaire doit être activé sur l’application TousAntiCovid. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Covid-19 : 5005 patients en réanimation, la situation sanitaire s'améliore

Savoie : sept morts dans deux avalanches, le risque "particulièrement élevé" ce week-end

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.