Déconfinement : que ferez-vous le 19 mai ?

Déconfinement : que ferez-vous le 19 mai ?

VOX-POPULI - Ce mercredi, vous pourrez enfin commander un café en terrasse, refaire le monde avec votre voisin, retourner au cinéma, ou encore au musée. Et vous, qu'avez-vous prévu de faire le 19 mai ?

Encore une poignée d'heures avant le retour des verres en terrasse et les premières séances de cinéma de l'année 2021. Au bout de six mois de restrictions et après un hiver dominé par un Covid meurtrier, la France renoue donc cette semaine avec une partie de ses loisirs, aidée par le ralentissement de l'épidémie. Bien sûr, il y aura des jauges et des capacités de fréquentation à ne pas dépasser. Mais beaucoup de Français sont déjà dans les starting-blocks avant cette date fatidique du 19 mai. Au fait qu'allez-vous faire en premier ? Ciné, resto, musée ?

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

"Sortir un peu le soir après le travail"

"Ce sera peut-être l'occasion de sortir entre collègues", espère Lucie, une architecte de 25 ans qui a débarqué à Paris "il y a six mois", sans "connaître grand monde". "C'est compliqué d'aller vers les autres quand il n'y a aucun moyen de sociabiliser", ajoute la jeune femme.

Pendant ce temps, Anne colle son nez à la vitre du Débonnaire, un bar restaurant du 13e arrondissement de Paris encore en travaux et scrute les deux ouvriers qui installent le bar en laiton. "Ça va être magnifique ! J'adore les couleurs. C'est le seul bistrot du quartier, l'ambiance est familiale", dit à l'AFP cette "voisine et habituée". 

Pour Amel, l'heure de la délivrance approche : "J’ai qu’une hâte, c'est d’être le 19 mai pour terminer mes partiels et pouvoir décompresser en terrasse!!", lâche-t-elle sur Twitter. "Sortir un peu le soir après le travail et ne pas simplement rentrer chez soi", tel sera aussi le leitmotiv d'une habitante de Marseille, interrogée par TF1.

"Deux séances dans la même journée"

Ce mercredi, il ne sera pas seulement possible de retourner "boire un coca zéro avec des copines en terrasse", comme le souhaite aussi Amélie, une avocate parisienne de 32 ans, qui a hâte de retrouver "la vie, la vraie". Les cinémas fermés depuis le 30 octobre pourront rouvrir avec 800 spectateurs maximum. L'occasion pour des films à la vie interrompue trop vite à l'automne, comme "Adieu les cons" d'Albert Dupontel, auréolé de sept César, ou "Drunk" de Thomas Vinterberg, qui a remporté un Oscar, d'avoir une nouvelle chance de rencontrer leur public. 

"Je pense faire deux séances dans la même journée", se réjouit ainsi un passionné. "J'ai regardé toute la journée dans tous les cinémas près de chez moi les films à l'affiche, je suis prête à tout aller voir dès le 19 mai", s'impatiente de son côté Eulalie. Mais avec une jauge limitée à 35% par salle, il est conseillé de réserver sa place sur internet. C'est pour l’instant la seule façon d’avoir un ticket, la vente au comptoir n’étant de retour qu’à partir de mercredi matin. 

Réouverture aussi, avec des jauges réduites, pour les musées, les théâtres, ou encore les parcs zoologiques, ce qui réjouit Lara : "Aller voir toutes les sculptures de tous les musées de Paris sera mon programme du 19 mai", annonce-t-elle sur Twitter. 

"Une journée de shopping"

Des règles aussi en vigueur pour les boutiques de vêtements, dont certaines accusent un recul de leur chiffre d'affaires jusqu'à 40%, ou les magasins de jouets, autorisés à relever le rideau mercredi. Il est donc probable de devoir faire la queue pour rentrer dans les magasins les plus fréquentés. En effet, une jauge d'un client pour 8 m² devra être respectée dans toutes les boutiques. Mais cela ne rebute en rien certaines fashionistas, car le shopping leur a beaucoup trop manqué. "Je n'ai plus rien à mettre", nous dit une Parisienne amatrice de vêtements.

Quant à Rita, 29 ans, elle a décrété que le 19 mai serait un jour férié : "Je vais mettre mon réveil à 9h et aller faire du shopping", clame-t-elle. L'impatience est la même du côté des vendeuses qui attendent de pied ferme leurs clientes. Depuis 15 jours, les quatre employées d'un magasin d'Hérouville, près de Caen, s’attellent à tout remettre en place. Les parkas, blousons et cols roulés doivent laisser place au fur et à mesure aux collections de printemps et d’été. "Nous avons 3000 pièces à mettre en rayons, il faut tout intervertir complètement et mettre en place le protocole sanitaire", confie l'une d'elle. Un surcroît de travail qui ne l'impressionne pas après trois mois et demi de pause forcée. 

Lire aussi

Si l'engouement est perceptible aux quatre coins de la France, certains préfèrent toutefois rester prudents, à l'image de Laurent, 53 ans, fonctionnaire à Nîmes, qui ne sort que pour aller travailler, faire ses courses et promener son chien. Et il compte bien poursuivre ce train de vie encore quelques semaines. "J'ai peur de voir les gens sortir en masse, et même avec les masques, ça ne me rassure pas. Je préfère attendre la fin du mois de mai et voir comment ça se passe", explique-t-il.

Ce souffle de liberté retrouvée sera d'ailleurs encore limitée : appliqué sur tout le territoire depuis le 16 janvier à 18h puis 19h, le couvre-feu sera seulement repoussé à 21h mercredi, avant d'être décalé à 23h le 9 juin puis, si la situation sanitaire le permet, de disparaître au 30 juin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

EN DIRECT - Covid-19 : un cluster de variant Delta à Strasbourg, l'ARS déclenche un "plan d'actions immédiat"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.