Prolongement de la fermeture des cinémas et théâtres : le Conseil d’État se penche sur les recours

Image d'illustration

RECOURS - Le Conseil d'État doit se pencher sur le cas des cinémas et des théâtres, dont la réouverture a été reportée au 7 janvier par le gouvernement. Décision attendue mercredi 23 décembre.

Saisi en urgence, le Conseil d'État est amené ce lundi 21 décembre à examiner la fermeture des cinémas et des théâtres. Sa décision est attendue mercredi 23 décembre. Alors que l'ensemble de ces établissements devaient rouvrir le 15 décembre, en même temps que la levée du confinement, le gouvernement a décidé de prolonger leur fermeture jusqu'au 7 janvier en raison de la situation sanitaire, pas aussi bonne qu'attendue. Plusieurs associations ont donc décidé, à la manière des acteurs de la montagne, de saisir la justice administrative. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Au total, neuf recours en référé-liberté ont été déposés provenant d'associations de distributeurs, producteurs ou encore de représentants de théâtres parisiens. Ce recours est une procédure d'urgence dans laquelle le requérant estime que des libertés fondamentales ont été violées par l'administration. En principe, le juge doit y répondre sous 48h.

L'ensemble des requérant estiment donc le report de la réouverture "éminemment inéquitable et disproportionnée". "Chacun voit bien la différence de traitement entre les lieux cultuels et les lieux culturels (...) Alors que la pérennité des théâtres est gravement menacée, la décision doit rétablir une égalité devant la loi et permettre au monde du théâtre de limiter les conséquences catastrophiques de la crise", ont souligné à l'AFP leurs avocats Vincent Brengarth et William Bourdon. Le cas des musées, logés à la même enseigne que les cinémas et salles de spectacle, ne sera examiné que mardi par le Conseil d'État, par le biais d'un recours des artistes plasticiens et professionnels de l'art contemporain.

Lire aussi

Depuis début décembre, le monde de la culture ne cesse d'exprimer son sentiment d'injustice face aux autres établissements qui ont pu rouvrir. Jeudi 17 décembre, le théâtre de la ville d'Albi, dans le Tarn, a ouvert ses portes pendant deux heures, le temps de rassembler 300 personnes pour manifester leur colère. "Ce mouvement exprime notre désarroi, notre détresse et notre inquiétude. Nos salles de spectacle sont fermées depuis bientôt 10 mois, l'avenir s'annonce très sombre", a tenu à déclarer Martine Legrand, directrice de cette scène nationale ayant organisé le mouvement. Jeudi matin, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a rappelé sur France Inter qu'aucune date n'avait encore été fixée pour la réouverture, mettant en avant que "le 7 janvier (était) une clause de revoyure".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

EN DIRECT - "Muslim Ban", accord de Paris, plan pour l'économie : Biden prépare des premiers jours explosifs

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Lire et commenter