Des policiers lourdement armés pour contrôler le respect du couvre-feu : faut-il s'en étonner ?

La préfecture de police de Paris rappelle que le pays est toujours sous la menace d'attentats, d'où un équipement conséquent des forces de l'ordre.

CONTRASTE - Des policiers équipes de fusils d'assaut qui évacuent des terrasses ? L'image a surpris bon nombre d'internautes. Les autorités expliquent qu'il s'agit d'un équipement presque banal dans une période où le risque d'attentat demeure élevé.

Un premier verre, puis un autre, quelques cacahuètes et des discussions entre amis... Mercredi soir, des milliers de Français ont goûté au retour des soirées en terrasse. Une liberté retrouvée qui a toutefois pris fin vers 21h, puisque le couvre-feu reste toujours d'actualité. À Paris, des clients ont tenté de profiter de chaque minute restante, pas pressés de rentrer chez eux.

Une vidéo tournée à Paris et diffusée sur Twitter montre l'arrivée d'une patrouille de police. Décontractées, les forces de l'ordre rappellent à chacun que les établissements doivent fermer, et que le couvre-feu est imminent. Sans animosité, la foule attablée se lève peu à peu et quitte les terrasses tout juste retrouvées. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Si cette scène ne présente aucune violence, elle a fait réagir de nombreux internautes, surpris de voir les policiers équipés pour certains d'armes lourdes. Des fusils d'assaut et un équipement qui tranche avec l'ambiance festive qui régnait dans la capitale. "Pourquoi ces armes ?", demande-t-on en commentaire. Pour le savoir, LCI a interrogé directement les autorités en charge de la sécurité.

Un contexte particulier

Sollicitée, la préfecture de police de Paris explique que "les effectifs de police assurent des missions principales de sécurisation des lieux publics, a fortiori dans le cadre du plan Vigipirate". Une mobilisation qui s'effectue "avec une menace terroriste toujours présente". L'armement utilisé, nous indique-t-on, "est adapté à riposter en cas d'attaque afin de protéger la population"

Il faut aussi souligner qu'équipés de ces armements, les policiers "peuvent être amenés à s'engager sur d'autres missions, y compris au respect des mesures sanitaires". C'est précisément ce qui peut se produire en fin de journée, lorsque le couvre-feu approche.

Lire aussi

La préfecture de police rappelle le contexte de tension actuel. Outre les attaques répétées contre des forces de l'ordre, le pays demeure en état d'alerte. L'ensemble du territoire national est aujourd'hui placé au niveau "risque attentat" dans le cadre du plan Vigipirate. Un point sur lequel insiste également le SICoP (Service d’information et de communication de la police).

Ce dernier indique que les policiers sont dotés d'équipements similaires sur tout le territoire, et qu'il n'y pas de spécificité parisienne à voir des agents porter des armes lourdes comme un fusil d'assaut HK G36. Certes, cela peut surprendre, nous précise-t-on, mais le SICoP juge totalement légitime de faire preuve d'une grande vigilance, en particulier au moment où rouvrent les terrasses. Le douloureux souvenir des attentats du 13 novembre revient forcément en mémoire, tout comme celui du fourgon qui avait foncé sur la foule à Nice en 2016. 

Parce qu'ils assurent de multiples missions qui ne se limitent pas au respect du couvre-feu, et qu'ils se prémunissent des dangers potentiels, les policiers sont donc fréquemment amenés à porter sur eux des armes imposantes telles que des fusils d'assaut. À noter que seuls les agents qui disposent des qualifications requises sont habilités à les porter, à Paris comme sur le reste du territoire. 

En vidéo

Risque-t-on une amende si on est pris dans un bouchon après le couvre-feu ? Le 20H vous répond

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 21 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.