INFO LCI - Découvrez les 15 pétitions de Change les plus populaires en 2017

INFO LCI - Découvrez les 15 pétitions de Change les plus populaires en 2017

DirectLCI
RÉTRO - La plateforme Change.org dévoile en exclusivité à LCI les quinze pétitions qui ont enregistré le plus grand nombre de signatures en France en 2017.

Ces dernières années, le nombre de pétitions en ligne a explosé en France. La plateforme spécialisée Change.org en a comptabilisé 15.000 sur l'année 2017. Elles représentent un rapport de force évident entre les citoyens et les décideurs politiques et peuvent dans certains cas faire bouger les lignes mais toutes n'ont pas le même impact. Alors qu'est-ce qui explique qu'une pétition prenne de l'ampleur. "Il y a une grosse part de non maîtrisable", nous explique Sarah Durieux, directrice des campagnes et de la communication sur la plateforme. "Mais en règle général, une pétition fonctionne quand elle répond à un sujet d'actualité, qu'elle propose une solution dans un moment de colère général". Le "storytelling" peut également jouer car "un individu qui raconte son histoire personnel peut toucher et convaincre au-delà des convaincus". Dernier élément - et peut-être le plus important -, le timing. Une pétition sur un sujet qui vient d'être voté a forcément moins de chances de "prendre" et d'obtenir gain de cause que si elle avait été lancée en amont du vote. Voici les quinze pétitions les plus populaires de cette année écoulée.

1. Contre l’esclavage des migrants en Libye ! Fermons les marchés aux esclaves !

1 003 615 signatures

C'est en visionnant une vidéo amateur qu'Erik, responsable d'exploitation de 35 ans, a pris conscience de la situation terrible que connaissent des milliers de migrants en Libye. Capturés, ils sont vendus sur des marchés aux esclaves contre une poignée de dollars et subissent travail forcé ou exploitation sexuelle. Il décide de se mobiliser et d'alerter l'opinion publique en lancant une pétition sur Change.org il y a maintenant huit mois. Celle-ci prend une ampleur conséquente après qu'Erik y ajoute une vidéo de CNN montrant le sort d'esclaves. Le nombre de signataires a dépassé le million et ne cesse de croître minute après minute. Son objectif : que l'ONU et le ministère des Affaires étrangères interviennent et stoppent ce trafic d'êtres humains. Il y a deux semaines, une première victoire a été enregistrée : le président de la République a annoncé des évacuations d'urgence, une décision prise en marge du sommet Europe-Afrique d'Abidjan.

2. NÎMES - STOP LA CORRIDA !

572 418 signatures

Céline s'est engagée dans la lutte anti-corrida il y a quelques années, après avoir observé des militants de la cause animale qui manifestaient pacifiquement se faire "tabasser avec une violence inouïe par les pro-corrida". Cette année, elle a décidé d'agir autrement qu'en manifestant. Elle a lancé une pétition en ligne pour demander à la mairie de Nïmes de mettre un terme à la tauromachie, "une pratique honteuse et dépassée". "L'image de Nîmes est définitivement associée à celle d'une ville de sang", ajoute-t-elle.  Plus de 570 000 personnes la soutiennent, mais malgré cet engouement appuyé par plusieurs campagnes sur les réseaux sociaux, sa demande n'a pas encore été entendue.

3. Mme Fillon, rendez-nous ces 1.500.000 euros

423 632 signatures

Le Penelope Gate a fait l'effet d'un coup de tonnerre lors de la campagne présidentielle. La femme de François Fillon aurait été son assistante parlementaire de 1986 à 2006, une période durant laquelle elle aurait touché "1,5 million d'euros d'argent public". Pourtant aucune preuve ne permet de prouver que ce poste était effectif. Quand le scandale éclate, Christophe Grébert, élu centriste à Puteaux connu pour son activisme contre la corruption, lance une pétition pour réclamer le remboursement des sommes perçues. "Sur un coup de tête", nous explique-t-il. Il ne pensait pas alors que son appel aurait un tel écho. Si sa demande n'a pas été entendue, il estime aujourd'hui que son action a au moins "créé du débat". Pour agir, il a lancé une deuxième pétition, qui se retrouve en 10ème position de ce classement.

4. VIOL d'enfant : Changeons la loi car un enfant n'est jamais consentant

356 426 signatures

En septembre dernier, un homme de 28 ans était poursuivi pour "atteinte sexuelle" par le tribunal de Pontoise, pour avoir eu un rapport avec une fillette de 11 ans. La plainte pour viol n'a pu être retenue car aucune loi ne permet actuellement de reconnaître présomption de non-consentement pour les mineurs. Ce sombre fait divers indigne la France entière. Madeline Da Silva, adjointe petite enfance à la mairie des Lilas et militante féministe, décide d'agir en réclamant un “seuil d’âge en dessous duquel les mineurs seront présumés ne pas avoir consenti à un acte sexuel”.


“Un enfant au prétexte qu'il ne se défende pas n'est pas pour autant consentant. Un enfant a peur. Il est prostré. Un enfant ne consent jamais un rapport sexuel !” s’indigne Madeline. Son appel aura été entendu : Emmanuel Macron s’est dit favorable à fixer à 15 ans l’âge de consentement sexuel, lors de journée internationale contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre dernier. Il a annoncé qu’il y aurait débat à l’Assemblée nationale. 

5. Contre le statut officiel de première Dame "Brigitte Macron"

319 674 signatures

Quand Emmanuel Macron évoque la possibilité de mettre en place un statut officiel de Première Dame, Thierry Paul Valette, fondateur du mouvement citoyen Egalité Nationale, bondit. "Avec un tel statut la première dame usera de son rôle comme bon lui semble et ce sera lui reconnaître une existence juridique qui permettrait de bénéficier d'un budget , d'un rôle important, de nombreux collaborateurs, chauffeurs , protection renforcée et autres avantages...", explique-t-il. La polémique a pris de l'ampleur et la pétition a rencontré un large succès. De son côté, le Président a fait machine arrière. 

6. NE TOUCHEZ PAS A LA LOI LITTORAL !

281 075 signatures

En janvier dernier, Jean-Laurent Felizia, conseiller municipal du Lavandou (Var), s'inquiète d'un projet de loi sur l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique. "le Sénat vient d’adopter des amendements ouvrant des brèches dans la Loi Littoral : possibilité d’installer des activités nouvelles dans les zones proches du rivage, autorisation d’extension de l’urbanisation en dehors des bourgs et villages existants, constructibilité des dents creuses… autant de dispositions qui permettront de développer et de densifier l’urbanisation de nos côtes !", s'inquiète-t-il. Il alerte de nombreuses personnalités dont Nicolas Hulot, Yann Arthus-Bertrand ou encore Michèle Rivasi. Une stratégie gagnante qui lui permet de gagner en visibilité en crédibilité. Les députés entendent son appel, mais il laisse sa pétition ouverte car "cette loi est sans cesse attaquée". 

7. Non à la baisse de 1.7 % des retraites au programme de Monsieur Macron

280 731 signatures

Gérard est retraité. Son combat : empêcher la hausse de la CSG qui "ne pèsera pas sur les revenus du capital, mais uniquement sur les retraités", explique-t-il. Plus de 280.000 personnes ont déjà adhéré à sa lutte et plusieurs organisations syndicales de retraités lui ont apporté leur soutien. Sa pétition a été officiellement été remise au gouvernement.

8. Chat massacré à Draguignan : pour que justice soit rendue !

266 142 signatures

Christophe n'avait jamais milité, jusqu'au 31 mai dernier. Ce jour-là, il apprend que dans sa ville de Draguigan, "Chevelu", un chat, a été tué après avoir subi "les pires tortures". Après avoir créé une page Facebook pour que justice soit rendue, on lui conseille de lancer une pétition. Son but : que les crimes contres les animaux soient reconnus. Il explique notamment que "contrairement aux USA, où les crimes contre les animaux sont classifiés depuis le 1er janvier 2016 comme des crimes de classe A, au même titre que les homicides contre les personnes ; la législation française, elle, reste très laxiste sur le sujet de la souffrance animale". En à peine deux jours, il rassemble 100.000 signatures. L'enquête aboutira finalement à l'arrestation d'un homme qui écopera de 6 mois de prison ferme. "Je ne sais pas si ça fera jurisprudence, mais ça a donné l'exemple", nous confie-t-il.

9. Pour la levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen !

236 669 signatures

Fanélie est une citoyenne engagée. Quand elle apprend que Marine Le Pen, impliquée dans une affaire d'emplois fictifs au Parlement européen, est protégée de toute poursuite par son immunité parlementaire, elle décide de réagir. “Je rappelle que le Parlement européen est financé par les contribuables européens, c'est à dire vous et moi. Détourner des fonds revient donc à les voler dans la poche des contribuables européens”, écrit cette mère de famille et travailleur indépendant dans sa pétition. Sa bataille peut prendre du temps : l'immunité parlementaire de la n°1 du FN a déjà été levée. On lui reprochait d'avoir posté des images violentes - une éxécution d'otage par Daesh - sur Twitter, mais il aura fallu attendre deux longues années. 

10. Pour que les bons comptes fassent les bons élus

216 946 signatures

Après s'être indigné du Penelope Gate, Christophe Grébert, élu centriste à Puteaux, a décidé de soumettre une loi citoyenne pour la transparence des dépenses des élus. "Les citoyens ont le droit de savoir ce que les élus font avec l'argent public", nous explique-t-il. Pour cela, il souhaite que les dépenses des parlementaires ne soient remboursées que sur présentation des notes de frais. Grâce à l'engouement qu'a suscité sa pétition, il explique que "l'essentiel de (sa) proposition a été retenue par M. Bayrou, alors Ministre de la Justice". Cependant "les députés en ont décidé autrement", les factures ne doivent aujourd'hui être présentées qu'en cas de contrôle. S'il se dit aujourd'hui très déçu, il reste persuadé que les choses vont évoluer.

11. Non au massacre des Rohingyas. l'ONU doit intervenir

212 179 signatures

Le massacre de Rohyngas, minorité de Birmanie persécutée, ne peut laisser indifférent. Owa a décidé d'interpeler l'ONU à travers sa pétition. "La pétition a pris une ampleur considérable quand la situation des Rohingyas a commencé à être médiatisé dans la presse française", selon Change.org.

12. L'entrée de Simone Veil au Panthéon

208 967 signatures

Lorsque Simone Veil nous a quittés, Alexandre a tout de suite réclamé son entrée au Panthéon. "Simone Veil est assurément l'une des femmes qui a le plus impacté l'Histoire de France de manière positive au XXème siècle, et ses actions bienfaitrices ont encore des échos aujourd’hui. Aussi, Simone Veil est assurément la femme la plus digne de figurer au Panthéon", expliquait-il. Comme lui, plus de 200.000 personnes ont interpelé le Président. Quelques jours plus tard, Emmanuel Macron annonçait son entrée parmi les "grands hommes".

13. #JeSuisAnna - Mon violeur toujours dehors et non jugé après 6 ans de procédure

165 292 signatures

Il y a six ans, Anna a été violée. Un traumatisme qu'elle tente de surmonter à travers la condamnation de son agresseur. "La justice m'a laissée tomber, a permis à mon agresseur de détruire ma vie même une fois l'acte commis et je croise sa route plusieurs fois par mois", racontait-elle dans sa pétition. Son appel a été entendu, "grâce à la pétition, le parquet a rendu son avis et a décidé d'envoyer mon agresseur devant les Assises", raconte-t-elle. Il sera jugé en 2018.

14. Revalorisation de l'Allocation Adulte Handicapé

164 593 signatures

Eric est handicapé et bénéficie de l'AAH, l'Allocation Adulte Handicapé. Pendant la campagne présidentielle, il a alerté sur le faible niveau de cette allocation. "Pourriez-vous vivre à 45 ans sous le seuil de pauvreté ?", interroge-t-il. En avril, Emmanuel Macron, alors candidat lui avait répondu, en lui assurant que s'il était élu, il revaloriserait "significativement l’AAH afin d’améliorer la vie quotidienne des personnes en situation de handicap." La promesse a été en partie tenue : l'allocation devrait être augmentée de 100 euros. Insuffisant selon Eric, car cela reste sous le seuil de pauvreté. 


Il demande également que l'AAH ne soit pas calculée sur la base du revenu du conjoint de la personne handicapée. "si je veux vivre en couple, ma compagne doit accepter ma situation, me prendre tel que je suis, mais aussi m'assumer financièrement, parce que si elle gagne plus de 1122 euros/mois, ma pension AAH va diminuer pour chaque euro qu'elle gagnera en plus !", s'indigne-t-il.

15. Peines exemplaires pour les 4 policiers dans l'affaire Théo

155 169 signatures

Au début de l'année, Théo, un jeune de 22 ans résidant à Aulnay-sous-Bois, a été violemment agressé par des policiers lors d'une interpellation. L'affaire a choqué l'opinion publique et soulevé le problème des violences policières dans le pays. Valérie Beno, une Parisienne de 47 ans qui travaille dans le milieu associatif, s’est emparée de la plateforme pour demander que des peines exemplaires soient prononcées envers les policiers responsables.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter