14-juillet : la Légion étrangère, un corps d'armée pas comme les autres

14-juillet : la Légion étrangère, un corps d'armée pas comme les autres

PARADE - Le traditionnel défilé du 14-Juillet fait son retour sur les Champs-Élysées cette année. Les spectateurs y retrouveront notamment la Légion étrangère, dont LCI vous explique les particularités.

Barbes épaisses, hache sur l'épaule et tabliers de buffle, ceux qu'on surnomme les Képis blancs ne passent pas inaperçus lorsqu'ils marchent sur les Champs-Élysées. Le grand retour du défilé - qui accueillera 5000 participants et 25 000 personnes en tribunes - est l'occasion de revenir sur le caractère singulier de cette unité de tradition, créée en 1831 par Louis-Philippe. 

Si les légionnaires incarnent une "exception française", c'est la seule unité de ce type au sein de l'armée française. Et contrairement aux autres, les pionniers de la Légion étrangère restent unies et ne scindent pas en deux devant la Tribune officielle. 

Toute l'info sur

14 Juillet : l'édition spéciale sur TF1 et LCI

À travers ce geste, les Képis blancs affichent leur cohésion devant le chef des Armées et le peuple français. Comment l'expliquer ? Il faut voir ce sens de l'unité comme l'expression du fait que les légionnaires feront passer l'intérêt de la Légion, avant leurs propres intérêts nationaux (cent quarante-sept nationalités y sont présentes aujourd’hui). 

Autre particularité : les légionnaires respectent une cadence de pas très particulière lorsqu'ils défilent. On compte 88 pas par minute, contre 120 pour les autres troupes. Ce rythme est fidèle à la cadence de déplacement des armées de l'Ancien Régime puis de l'Empire. 

Le symbole de l'intégration dans l'Armée française

Certains voient chez les pionniers de la légion étrangère, le symbole de l'intégration dans l'Armée française et plus tard dans la société non par le sang reçu, mais le sang versé. La section de tradition se trouve au 1er régiment étranger d'Aubagne. Elle compte trois sous-officiers et trente-six militaires du rang. Cette section prend les devants de la parade des troupes de la Légion du défilé du 14-Juillet. Une façon de faire perdurer la tradition des sapeurs "ouvrant la route". 

Lire aussi

À noter par ailleurs que c'est un ancien légionnaire, le général Thierry Burkhard, 57 ans, actuellement le chef d'état-major de l'Armée de Terre, qui a été désigné chef d'état-major des Armées, en remplacement du général François Lecointre

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

Covid-19 : l'anxiété des Français atteint un niveau proche de celui du premier confinement

EN DIRECT - Covid-19 : une soixantaine de manifestations contre le pass sanitaire ce samedi

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.