14-Juillet : qu'est-ce que la "Task force Takuba", dont les soldats ouvrent le défilé ?

14-Juillet : qu'est-ce que la "Task force Takuba", dont les soldats ouvrent le défilé ?

DÉFILÉ DU 14 JUILLET 2021- Le groupement de forces spéciales européennes au Mali figurera cette année parmi les troupes à l'honneur lors des célébrations du 14-Juillet. Focus sur cette coalition mise sur pied en 2020.

Des nouveaux venus au traditionnel défilé du 14-Juillet. En ouverture du défilé terrestre, 81 soldats des forces spéciales engagées au Mali au sein d'une coalition européenne, la "Task force Takuba", seront mis à l'honneur. Cette mission militaire multinationale initiée par la France vise à soutenir l'opération Barkhane au Sahel, elle-même vouée à prendre fin en 2022. 

Actuellement composée de près de 600 militaires, dont la moitié de Français, la "Task force Takuba" vise à accompagner les forces maliennes au combat. 

Toute l'info sur

14 Juillet : l'édition spéciale sur TF1 et LCI

Cette coalition de forces spéciales et conventionnelles a été imaginée par Paris. Lors d'un discours consacré au contre-terrorisme à Pau le 13 juin 2019, la ministre des Armées, Florence Parly, lâche le mot, "Takuba".  Un terme qui, en tamasheq, une langue touarègue, signifie sabre. Une référence, rappelle Le Figaro, à l'opération Sabre des forces spéciales françaises. Moins d'un an plus tard, en plein confinement, le 27 mars 2020, la "Task force" devient officiellement opérationnelle.

Elle comprend des soldats de huit pays européens : Belgique, Estonie, Italie, Pays-Bas, République tchèque, Portugal, Suède et France. En juin dernier, la Roumanie a rejoint la Takuba et le Danemark prévoit une contribution d’une centaine de militaires en 2022. "D’autres discussions sont en cours au niveau politique, concernant des contributions supplémentaires", selon le ministère des Armées. Des nations comme la Grèce, la Hongrie ou la Serbie ont exprimé leur intérêt.

Une référence à l'opération Sabre

Lire aussi

Sur le terrain, la coalition réalise des missions de conseil, d'assistance et d'accompagnement au combat des forces maliennes. Les soldats interviennent en soutien de petites unités maliennes, équipées de pick-ups et de motos, pour les aider à s'aguerrir et reconquérir des pans de territoire semi-désertiques, délaissés depuis longtemps par l'Etat malien.

Au total, plus de vingt opérations ont été menées avec l'armée du Mali, dont plusieurs ont donné lieu à des situations de combats. Mais son but est également politique puisqu'elle permet à la France d'impliquer d'autres pays dans la lutte contre les forces djihadistes au Sahel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.