Des milliers de couples LGBT s'embrassent en soutien aux homosexuels persécutés en Tchétchénie

Des milliers de couples LGBT s'embrassent en soutien aux homosexuels persécutés en Tchétchénie

SOUTIEN - Des milliers de photos de couples LGBT s'embrassant ont été publiées sur les réseaux sociaux depuis quelques jours suite à l'appel d'une association pour soutenir les homosexuels persécutés en Tchétchénie. Et tous les clichés sont géolocalisés au... Kremlin.

"Love is love". Une association brésilienne, SsexBbox, a lancé une opération massive sur les réseaux sociaux il y a deux jours en soutien aux homosexuels de Tchétchénie, République conservatrice du Caucase russe. Elle propose aux internautes de partager des images de couples LGBT en train de s'embrasser en se géolocalisant... au Kremlin, à Moscou.

Depuis l'appel de l'association, des milliers de couples ont déjà posté leurs clichés grâce aux hashtag #Kiss4LGBTQrights ou encore #LoveisLove. "Montrons au monde que la haine ne connaît pas de frontière, et l'amour encore moins, écrit SsexBbox sur Instagram. Brisons le Kremlin avec la plus grande chaîne de baisers du monde sur Instagram".

En vidéo

Des dizaines de personnes homosexuelles persécutées en Tchétchénie

Lire aussi

Selon plusieurs associations et des témoignages récoltés par plusieurs médias, des dizaines de personnes homosexuelles auraient été enlevées, internées et torturées dans des camps spéciaux dans le pays. La directrice d’Human Rights Watch en Russie pense qu’"au moins trois personnes" ont été tuées. Il s'agirait d'une vaste opération de purge menée par Ramzan Kadyrov, dirigeant de cette République du Caucase et fidèle de Vladimir Poutine.

Si de nombreux politiques, des ONG ou encore l'ONU on fait part de leur inquiétude quant à cette situation, les autorités russes, elles, parlent d'informations "non confirmées". Une enquête a été ouverte par le parquet général russe, mais les enquêteurs disent n'avoir reçu "aucune plainte officielle" de victimes. Le président tchétchenne a quant à lui affirmé que ça ne pouvait pas être vrai car il n'y a "pas d'homosexuels" dans le pays.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter