Des princesses Disney avec de vraies courbes

SOCIÉTÉ

DISNEY - Les princesses de la société d’animation ont été re-dessinées par une graphiste pour mieux représenter les courbes “réelles” de la femme.

Une employée du site de Buzzfeed aux Etats-Unis a légèrement retouché les princesses Disney pour leur donner des courbes plus réalistes. Loryn Brantz, graphiste, a voulu dénoncer les critères de minceur extrême de l’entreprise aux célèbres dessins animés.

"En tant que femme qui adore Disney et qui s'est déjà posée des question sur son corps, voilà quelque chose que j'ai toujours voulu commenter, notamment après avoir vu La reine des neiges", raconte Loryn Brantz au HuffPost US.

“Ce qui cloche avec Cendrillon”

Les personnages de Disney sont souvent accusés de ne pas représenter la réalité. En 2006, Peggy Orenstein avait publié une tribune dans le quotidien américain New York Times intitulée “ Ce qui cloche avec Cendrillon ”, où elle critiquait l’effet des personnages de princesses sur les mentalités des enfants, et particulièrement des jeunes filles, encouragées par là à adopter certaines attitudes passives.

(Voici donc immédiatement sous ce paragraphe Ariel, personnage de La petite sirène, avant et après la transformation. Les autres personnages sont en bas de l'article)

Disney a par ailleurs été accusé de racisme, pour ne jamais ou pas assez représenter de personnages de différentes origines ethniques, avant que ne sortent Pocahontas et Mulan, présentées comme une réponse à ces critiques. Mais ces deux héroïnes se sont vues reprocher d'être trop proches des canons de beauté occidentaux.

Une étude de la Brigham Young University avait par ailleurs montré que beaucoup de “méchants” chez Disney étaient des personnes âgées, ce qui contribue selon l’étude à renforcer les stéréotypes sur le troisième âge.

Ci-dessous Pocahontas, Jasmine (Aladdin), Belle (La belle et la bête) et Aurore (La belle au bois dormant).

Lire et commenter