Des témoins passifs devant un viol : un film choc pour éveiller les consciences

Des témoins passifs devant un viol : un film choc pour éveiller les consciences

COURT-MÉTRAGE - "Je suis à l"heure", en compétition pour le Nikon Film Festival, met en scène un voyageur lambda qui assiste, passif, à une scène de viol dans un RER. Un film choc qui renvoie à des agressions bien réelles et interroge sur la non-assistance à personne en danger.

"Me touchez pas ! Aidez-moi." Dans une rame de RER, on entend une voyageuse se débattre avec son agresseur. Des cris, des coups, puis un viol, dans l'anonymat le plus complet. En bas, les voyageurs présents entendent mais ne réagissent pas. Un jeune homme, écouteurs vissés sur la tête, préfère se concentrer sur sa musique. Sur son entretien professionnel, les courses à faire le soir, le quotidien. Il descend à la prochaine station, dévasté par sa propre passivité.

Ce court métrage, "Je suis à l'heure", est en compétition à l'occasion de la 5e édition du Nikon Film Festival . Sobre et violent, il suscite l'émotion sur la Toile. Dans les commentaires, les internautes se questionnent sur la passivité de chacun dans ce type de situation. 

Des situations vécues

S'il fait tant réagir, c'est parce que ce film renvoie à des viols et des agressions sexuelles malheureusement bien réels, où les passagers des transports en commun avaient fait preuve de la même passivité devant le drame vécu par les victimes. Dans d'autres cas, les victimes étaient seules dans la rame.

En avril 2014, une jeune femme avait en effet subi une agression sexuelle dans le métro lillois et personne n'était intervenu, malgré un calvaire de vingt minutes. L'agresseur avait été interpellé. En mars 2011, trois jeunes avaient été jugés pour le viol collectif, en avril 2009, d'une jeune fille dans un train reliant Poissy et Les Mureaux, dans les Yvelines. Fin 2011, un jeune homme avait été interpellé pour avoir violé, en plein jour, une femme de 21 ans dans le RER D. Et en septembre dernier, la vidéosurveillance a permis d'identifier l'agresseur d'une jeune femme violée à Antony (Hauts-de-Seine), sur le RER B .

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

EN DIRECT - Tensions israélo-palestiniennes : la France appelle à un "usage proportionné de la force"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.