Détresse au travail : le nombre de burn out a doublé en un an, la crainte d'une "explosion" à la rentrée

Burn-out : un effet télétravail ?

TRAVAIL - La santé mentale des salariés s’est largement détériorée depuis un an, selon un sondage OpinionWay présenté ce mercredi. À l’heure du retour progressif des Français au bureau, certains redoutent une explosion des arrêts maladies ces prochains mois.

Deux millions de personnes en burn out sévère, 44% de salariés en détresse psychologique... Ces chiffres inquiétants, révélés par un sondage OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine, pourraient être de mauvais augure pour les mois à venir. Alors que les Français retrouvent progressivement leurs bureaux, après plusieurs mois de télétravail, "on peut s'attendre malheureusement à une nouvelle explosion des arrêts maladie dans les prochains mois", explique à l'AFP Christophe Nguyen, à la tête de ce cabinet spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux. 

Les salariés en burn out sévère subissent "un épuisement émotionnel important" et "un sentiment de déshumanisation", poursuit le président du cabinet auprès de BFMTV

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Face à ces risques, les personnes sondées considèrent ne pas être assez soutenues : selon l'enquête, six salariés sur dix estiment que leur direction "ne se rend pas compte de l'état psychologique des salariés et n'agit pas en fonction"

Le retour au bureau redouté

Si les salariés en télétravail sont plus nombreux à ressentir de la détresse psychologique que ceux qui travaillent en présentiel, ils privilégient toujours l’activité à distance après la crise : ils "sont quasiment 80% à vouloir continuer de télétravailler entre un et trois jours [par semaine]", précise Christophe Nguyen. 

Le retour au bureau est donc largement appréhendé par les salariés : un travailleur sur trois craint les retrouvailles avec ses collègues après plusieurs mois sans contacts, et quatre sur dix ont peur de ne pas pouvoir travailler aux mêmes horaires qu’avant.

Lire aussi

À noter que le burn out "concerne 1,5 fois plus les managers", ajoute Christophe Nguyen, estimant qu'"avec de tels chiffres, dans un contexte de retour dans les bureaux, on peut s'attendre malheureusement à une nouvelle explosion des arrêts maladie dans les prochains mois".

En vidéo

Avec le confinement, les troubles dépressifs se multiplient

Ce sondage a été réalisé dans le cadre de la septième vague d’un baromètre de la santé psychologique des salariés français, réalisé en ligne du 30 avril au 10 mai 2021 auprès d'un panel représentatif de plus de 2000 salariés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.