Deux personnes grièvement blessées par la foudre en Meurthe-et-Moselle : les précautions à prendre contre ce phénomène

DirectLCI
SÉCURITÉ – Alors qu'une quinzaine de personnes ont été foudroyées, deux grièvement, ce samedi près de Nancy, LCI répond, avec deux spécialistes, à cinq questions sur les règles à observer pour se protéger en cas d'orage.

C'est un phénomène qui frappe chaque année une centaine de personnes en France, faisant une dizaine de victimes en moyenne. Les accidents liés à la foudre sont donc plutôt rares, mais mieux vaut savoir comment s'en prémunir.


Samedi après-midi, une quinzaine de personnes, qui se trouvaient sous un chapiteau où devait se dérouler un festival de musique à Azerailles (Meurthe-et-Moselle), près de Nancy, ont été blessées quand la foudre est tombée sur la structure. Deux l'ont été grièvement. Vendredi, c'est une femme qui est morte sur une place de l'île d'Oléron après avoir été foudroyée.

Début août dans la Vienne, la foudre s'était abattue sur le camping d'un centre de plein air situé à Lathus, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Poitiers. Plusieurs jeunes avaient été blessés, dont un dans un grièvement. 


En septembre 2015, un chauffeur routier avait été foudroyé en Charente alors qu'il avait quitté son véhicule, pieds nus, sur un parking détrempé. Le malheureux avait succombé à la décharge de quelque 300.000 volts qu'il avait reçue. A cette occasion, LCI avait interrogé le secrétaire général de l'association  Protection foudre , Claude Roulleau, et David Dumas, prévisionniste à l' Observatoire français des tornades et orages violents , pour répondre à cinq questions sur les précautions à adopter en cas de violents orages.

En vidéo

Vienne : la foudre frappe une colonie de vacances

Où est-il préférable de s'abriter ?

Se réfugier sous un arbre ou sous un hangar métallique est bien sûr à proscrire. Nos deux spécialistes conseillent de concert de s'abriter "à l'intérieur d'une maison" ou "dans une voiture, fenêtres fermées", la carrosserie métallique des véhicules formant un effet "cage de Faraday" qui protège l'intérieur de l'habitacle. Attention, toutefois, une habitation n'est pas un refuge sûr à 100%, la foudre pouvant s'attaquer au réseau électrique. Claude Roulleau préconise donc de "débrancher tout ce qui est télévision et électronique". Autre conseil : "Evitez de prendre une douche ou un bain, la foudre peut aussi suivre les canalisations".

Puis-je téléphoner ?

Pour les téléphones mobiles, "aucun risque", assure Claude Roulleau, qui met néanmoins en garde contre les perches à selfies, "de jolis paratonnerres" (des personnes ont d'ailleurs déjà été foudroyées alors qu'elles tenaient à la main une telle tige métallique pour se prendre à photo). En revanche, les téléphoniques fixes sont à éviter au maximum - mieux vaut même les débrancher -, car ils sont un point d'entrée privilégié pour l'électricité dans la maison.

Puis-je utiliser un parapluie ?

C'est tentant s'il pleut des cordes, mais non, la pointe métallique des parapluies agissant là aussi comme un conducteur. "Ou alors, il faut que le parapluie ne soit absolument pas en fer", précise David Dumas, après avoir évoqué "un certain nombre de vidéos, notamment en Asie, montrant des personnes se faire foudroyer en se promenant avec un parapluie pendant l'orage".

Courir pour aller s'abriter, est-ce une bonne idée ?

"La meilleure façon de se protéger de la foudre, c'est de mettre le moins de surface du corps à l'air libre : s'accroupir et se mettre en boule", souligne David Dumas. Mais il ne faut jamais se tenir debout les jambes écartées, et encore moins courir, car on risque d'être électrocuté par une "tension de pas". "Il y a un effet de transmission par le sol. Plus l'écart entre les jambes est important, plus le risque est grand", explique Claude Roulleau. C'est cet effet de "tension de pas", relève-t-il, qui foudroie chaque année des milliers de vaches en France.

Puis-je me baigner ?

Prendre un bain de mer en cas d'orage, l'idée peut séduire. Mais une nouvelle fois, elle est très mauvaise. "Lorsque vous vous baignez votre tête dépasse... et la foudre aime bien les têtes qui dépassent", prévient Claude Roulleau. Qui conseille : "En cas de violent orage, si vous êtes dans l'eau, sortez-en sans courir, et mettez-vous à plat ventre sur le sable."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter