Dieudonné : la justice autorise son spectacle à Nantes, Valls saisit le Conseil d'Etat

Dieudonné : la justice autorise son spectacle à Nantes, Valls saisit le Conseil d'Etat

DirectLCI
POLEMIQUE - Le tribunal administratif de Nantes a donné le feu vert jeudi à la tenue des spectacles de Dieudonné. Un premier revers devant la justice pour la circulaire de Manuel Valls qui vise à l'interdiction des représentations du polémiste condamné pour antisémitisme.

C'est une première victoire pour Dieudonné dans le bras de fer qui l'oppose à Manuel Valls. Le tribunal administratif de Nantes s'est prononcé jeudi en faveur de la tenue de son spectacle dans la ville. Verdict : l'arrêté d'interdiction a été annulé en référé. La justice devait plancher sur le recours déposé par l'avocat du polémiste contre un arrêté d'interdiction pris mardi par le préfet de Loire-Atlantique , Christian de Lavernée. Mais le ministère  de l'Intérieur n'entend pas en rester là : Manuel Valls a aussitôt décidé de saisir le Conseil d'Etat en appel.

Dans un communiqué, le tribunal a estimé que le spectacle "ne peut être regardé comme ayant pour objet essentiel de porter atteinte à la dignité humaine". L'humoriste s'est aussitôt félicité sur Facebook, se contentant d'un "on a gagné!". Avant d'ajouter du coté de Twitter : "Manu la sens-tu ? Merci pour votre soutien !!! À ce soir au Zénith !! La #tourneelemur commence !!!" Son avocat Me Jacques Verdier a pour sa part salué la "victoire de la liberté d'expression, de réunion, d'opinion, de travailler", estimant qu'il s'agit d'une "défaite pour Jean-Marc Ayrault et le gouvernement."

"Je trouve ça à proprement parler scandaleux"

Malgré ce premier revers, le ministre de l'Intérieur n e veut pas baisser les bras. Manuel Valls a annoncé qu'il saisissait "immédiatement" en appel le Conseil d'Etat, estimant que la décision du tribunal de Nantes "n'éteint pas les voies de droit" car il "a confirmé la thèse qui fait du respect de la dignité de la personne humaine une composante fondamentale de l'ordre public". L'institution doit se réunir ce jeudi à 17h00... au grand dam de Me Jacques Verdier. Ce dernier a dénoncé un "acharnement" : "Il est 15h30 à Nantes, je suis l'avocat de Dieudonné depuis des années, je connais l'ensemble de ses affaires et on me fixe une audience à 17h00 m'empêchant matériellement de pouvoir être présent à cette audience. Je trouve ça à proprement parler scandaleux."

La décision du Conseil d'Etat devrait être prononcée dans la foulée de l'audience, sans doute avant le début du spectacle prévu à 20h30 au Zénith de Saint-Herblain, près de Nantes. La direction de la salle a annoncé sa volonté d'attendre le verdict de l'institution avant d'ouvrir ses portes.

Deux audiences se succéderont par ailleurs dans l'après-midi à Orléans à partir de 15h30, pour examiner deux recours contre l'interdiction du spectacle prévu vendredi à Tours, déposés respectivement par un spectateur et par Dieudonné. Il s'agit des premières décisions judiciaires liées à la circulaire du ministère de l'Intérieur, qui a préconisé lundi l'interdiction au cas par cas du spectacle "Le Mur", pour troubles à l'ordre public, alors que le polémiste a été condamné à plusieurs reprises pour ses propos antisémites .

Plus d'articles

Sur le même sujet