Disparition des tickets de métro : comment ils vont progressivement être remplacés à Paris

Disparition des tickets de métro : comment ils vont progressivement être remplacés à Paris

DirectLCI
TRANSPORTS - Le réseau Île-de-France Mobilités annonce la création de deux nouveaux passes, avec pour but, à terme, de supprimer le traditionnel ticket de métro cartonné.

Votre ticket de métro sera bientôt collector. Et est dès maintenant une espèce en voie de disparition : sa fin est programmée à l’horizon 2021. 


La nouvelle était en fait déjà connue. Elle avait été annoncée en mai 2016 par Valérie Pécresse qui, en tant que présidente de la région Île-de-France est aussi présidente d’Île-de-France Mobilité, l’autorité qui gère les transports. "Comme je m’y étais engagée, nous poursuivons le passage du Navigo au smart Navigo pour mieux répondre aux besoins des Franciliens et leur faciliter la vie. Nous allons supprimer progressivement le ticket de métro", a-t-elle confirmé dans un communiqué ce mercredi. Un programme jetant les bases des premières alternatives à l’abandon du ticket doit être voté dans les heures à venir par Ile-de-France Mobilités.

Deux nouvelles formules

Île-de-France Mobilités va en effet développer deux nouveaux passes pour voyager dans les transports publics franciliens, à côté du pass Navigo, qui seront testés dès la rentrée prochaine.

Le premier pass, baptisé "Navigo Liberté+", sera lancé en octobre 2019 et est destiné à ceux qui prennent les transports de temps en temps, mais trop peu pour souscrire un pass Navigo illimité. Il permettra notamment de se déplacer en bus, métro, tram et RER dans Paris, avec un tarif pour chaque voyage correspondant au prix actuel en carnet. Il permettra aussi – et c’est un avantage que tous ceux qui se sont fait un jour attraper sauront apprécier - de réaliser gratuitement des correspondances bus-métro ou tram-métro, ce qui jusqu’à maintenant était passible d’une belle amende. 


"Nous réparons une injustice : il sera enfin possible de passer du métro au bus sans payer deux fois", explique Valérie Pécresse dans son communiqué. "En plus de cette correspondance, demandée depuis longtemps par les associations d’usagers, vous voyagerez au prix du carnet dès la première unité".  Il suffira donc de badger une fois, pour prendre métros, bus, trams ou RER pour le prix d’un seul ticket pendant 1 h 30. Il ne sera pas nécessaire de recharger ce pass, car il sera lié au compte bancaire de son propriétaire et le montant des trajets effectués sera directement prélevé.

Un ticket de métro met autant de temps à se décomposer qu’un mégot de cigaretteIle-de-France Mobilités

Le second pass, est appelé "Navigo Easy" et dédié aux voyageurs occasionnels. C’est une carte sans contact, comme les autres passes Navigo, sur lequel l’utilisateur peut charger des titres de transport (tickets à l'unité ou en carnet, forfait Navigo jours, etc.). Cette carte sans contact sera lancée en avril 2019 et vendue au prix de 2 euros, hors trajets. Navigo Easy peut en effet stocker plusieurs titres de transport en même temps.


En ligne de mire des autorités avec ces passes, la suppression progressive de l'historique ticket de métro en carton. Liberté+ et Easy sont ainsi présentés comme étant "plus fiables et écologiques" que le ticket magnétique. "Jeté dans la rue, un ticket de métro met un an à se décomposer, soit autant de temps qu’un mégot de cigarette", rappelle Île-de-France Mobilités, qui indique que 550 millions de tickets sont vendus chaque année." Navigo Liberté + et Easy permettront donc de se substituer à la vente des tickets cartonnés et d’en réduire massivement le nombre. Ils présentent également l’avantage de ne pas se démagnétiser", assure-t-on chez l'autorité organisatrice des transports franciliens.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter