DOCUMENT LCI - Policiers en colère : un brigadier prêt à entamer une grève de la faim s'il n'est pas reçu par Gérard Collomb

DirectLCI
GROGNE - Il n'est pas autorisé à témoigner à visage découvert. Mais il a quand même décidé de parler malgré le risque de sanction. Le brigadier Stéphane Lantz a choisi d'exprimer le malaise que ressentent, selon lui, les policiers. Au micro de LCI, il exhorte le ministre de l’Intérieur à le recevoir au nom du collectif du "mouvement des policiers en colère". "Certains collègues sont prêts à entamer une grève de la faim."

Il a accepté de témoigner à notre micro alors que son statut le lui interdit. Brigadier en poste dans les Yvelines, Stéphane Lantz est vice-président du Mouvement des policiers en colère (MPC). Cette association de 7000 adhérents, indépendante des syndicats, est née en réaction à l'attaque de policiers au cocktail Molotov à Viry-Châtillon, survenue en octobre 2016. 


Devant notre caméra, l’homme explique qu’il aimerait être reçu par le ministre de l’intérieur ou par le directeur général de la police national pour évoquer les difficultés rencontrées par ses confrères sur le terrain. Il parle notamment du matériel, selon lui, pas assez adapté (gilets pare-balles, véhicules d'intervention), il évoque aussi le suicide de collègues policiers, un tabou dans les commissariats. 

En vidéo

Stéphane Lantz, policier en colère : "J’ai déménagé à plus de 80 km de mon lieu de travail car je ne me sentais pas en sécurité"

Mais si cette requête n’aboutit pas, il se dit prêt à entamer une grève de la faim avec ses collègues. "Nous voulons faire notre travail au mieux pour assurer la sécurité des Français et le seul moyen c’est le débat, c’est l’échange", martèle-t-il. 

En vidéo

"Nous voulons être reçus par Gérard Collomb"

Un document LCI à retrouver en intégralité dans les vidéos ci dessus

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter