Dons à Charlie Hebdo : quand les particuliers rivalisent avec Google

SOCIÉTÉ
CAGNOTTE - Alors que l'Etat, de nombreux médias et le géant Google se sont engagés à soutenir financièrement Charlie Hebdo, les particuliers contribuent eux aussi, massivement, à ce mouvement. Sur la plateforme Leetchi, plus de 131.000 euros avaient été collectés ce dimanche.

La mobilisation dans la rue, mais aussi dans les porte-monnaie. Le mouvement de soutien à Charlie Hebdo, frappé mercredi par un attentat meurtrier, s'est traduit par une explosion des dons sur Internet destinés à assurer la pérennité de l'hebdomadaire satirique.

LIRE AUSSI >> En direct : suivez la marche républicaine à Paris

Dimanche, la plateforme Leetchi , qui permet de récolter des fonds pour des événements de tous types, totalisait à travers la cagnotte "Soutenez Charlie Hebdo" près de 132.000 euros collectés depuis l'attentat. Un montant qui progressait quasiment à l'œil nu, avec plus de 4700 participants enregistrés en début d'après-midi. L'appel aux dons se poursuivra encore durant 19 jours.

>> Accéder à la plateforme "Soutenez Charlie Hebdo"

Les auteurs de l'initiative précisent être "en contact avec l'avocat de Charlie Hebdo" ainsi qu'avec les autres soutiens qui s'organisent autour de Charlie Hebdo. Les dons recueillis seront reversés pour "assurer la pérennité du journal et venir en aide aux familles des victimes".

"Jusqu'à 150 euros" par personne

"Cet élan spontané est sans précédent", assure à metronews Benjamin Bianchet, directeur marketing du groupe Leetchi, mentionnant des contributeurs qui ont déposé "jusqu'à 100 ou 150 euros". L'initiateur de "Soutenez Charlie Hebdo", David Opolon, est un entrepreneur basé à Boston. Des médias américains ont relayé son appel et, selon Benjamin Bianchet, la cagnotte est largement alimentée aux Etats-Unis.

Une partie de la somme finale devrait, selon le groupe, être reversée à "Presse et pluralisme", l'association qui a créé un site d'appel à contributions, jaidecharlie.fr , et qui a d'ores et déjà débloqué près de 200.000 euros pour Charlie Hebdo. Une autre partie de ces fonds pourrait être allouée aux associations de victimes des attentats.

Les particuliers rivalisent ainsi avec le géant Google, dont le Fonds pour l'innovation numérique de la presse devrait débloquer 250.000 euros en faveur de l'hebdomadaire satirique. Dans cette opération de sauvetage financier sans précédent pour un média, la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a annoncé que l'Etat débloquerait 1 million d'euros pour la survie du journal martyr.

EN SAVOIR +

>> Les attaques de Montrouge et Paris revendiquées par un homme ressemblant à Coulibaly

>> Sondage : après l'attaque de Charlie Hebdo, 83% des Français ont peur d'autres attentats

>> Des dizaines de sites Internet français piratés par des islamistes

Sur le même sujet

Lire et commenter