Droit de vote à 16 ans : un référendum organisé auprès de 300 établissements scolaires

DirectLCI
POUR OU CONTRE ? - L'Union nationale lycéenne, le principal syndicat des lycéens, organise dès ce mercredi un référendum "sauvage" auprès de 300 lycées, pour demander aux lycéens s'ils souhaitent ou pas abaisser l'âge légal pour voter.

Est-on assez mature à 16 ans pour voter ? Dès sa prise de pouvoir en 1974, le président Valérie Giscard d’Estaing affiche sa volonté d’abaisser l’âge de la majorité, fixé à 21 ans depuis 1948, à 18 ans. Aujourd’hui 14 décembre, 42 ans après, l'UNL (Union nationale lycéenne), le principal syndicat des lycéens, demande à ce que l’âge légal pour voter soit abaissé à 16 ans, comme c’est déjà le cas en Autriche, en Ecosse, en Estonie, ou encore dans certains Etats allemands. Les militants de l’UNL vont donc dès ce mercredi faire le tour de 300 établissements afin de recueillir les votes des lycéens. Un "référendum sauvage", précise Le Parisien, dont les résultats seront dévoilés en janvier. 

Lire aussi

Autorisés à voter aux primaires, mais pas à la présidentielle

La question fait débat depuis plusieurs années et, si la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem n’y est pas hostile, Jean-Luc Mélenchon est le seul à en avoir fait mention dans son programme. La jeunesse étant, selon lui, le moyen de "reformater le champ politique". Lors de la primaire de la droite et du centre en novembre, les électeurs ont pu voter dès l’âge de 17 ans et demi. A celle de la gauche qui se tiendra en janvier, les partisans des partis organisateurs pourront également faire valoir leur voie à partir de 16 ans. Pourquoi les autoriser à commencer le travail lors des primaires si c’est pour les arrêter au moment de la présidentielle - exception faite de ceux qui auront atteint leur majorité entre temps ?

Les thématiques de la jeunesse doivent être plus présentes dans le débat politiqueGiuseppe Aviges

En 2009, Rue89 révélait que 68% des 16-25 ans étaient opposés au droit de vote à 16 ans, s’estimant trop peu préparés. Qu’en est-il aujourd’hui ? Pour Giuseppe Aviges, vice-président de l’UNL, abaisser l’âge légal pour voter permettrait aux étudiants de s’exprimer sur des thèmes comme la précarité des jeunes, les enjeux scolaires et les différentes questions évoquées par les candidats à la présidentielle telles que le port de l’uniforme, la levée de drapeau dans les établissements ou encore le service militaire. "Les thématiques de la jeunesse doivent être plus présentes dans le débat politique", argumente-t-il auprès de LCI.


Le jeune homme estime anormal qu'à l'âge de 16 ans, on soit en mesure de "travailler, payer des impôts et responsable pénalement", mais pas autorisé à voter. Puis, ajoute-t-il, "il faut élargir le corps électoral : aujourd'hui, un votant sur deux a plus de 50 ans". Les étudiants pourront donc se prononcer en cochant la case "pour" ou "contre" le vote à 16 ans sur leur bulletin. Ce référendum durera jusqu'à ce vendredi. "La question sera ensuite posée aux candidats qui viendront au Congrès d'interpellation présidentielle qui se tiendra les 25 et 26 février prochains à Paris". 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter