Du luxe au sport, ce que le Qatar possède déjà en France

Du luxe au sport, ce que le Qatar possède déjà en France
SOCIÉTÉ

INVESTISSEMENT - Depuis plusieurs années, pour préparer l’après-hydrocarbures, le Qatar étend ses investissements dans une quarantaine de pays, dans des secteurs très diverses. L’éventuel rachat du Parc des Princes rappelle que ce petit pays richissime élargit peu à peu sa toile en France. Tour d’horizon.

Le Qatar loucherait sur le Parc des Princes. L’information, révélée vendredi par le Parisien, qui met en jeu l’un des symboles du sport français, fait réagir. "Paris n’est pas à vendre !", réagit le groupe écolo de Paris dans un communiqué. Comme le groupe PCF-Front de Gauche, il s’interroge sur la vente des "bijoux de famille", malgré les difficultés financières de la Ville : "Personne ne penserait un jour vendre la tour Eiffel ou le Grand Palais, mais un stade pourquoi pas ? Ce mépris à l’égard des bâtiments sportifs, du mouvement sportif et de sa culture, est choquant." La Ville de Paris a démenti l'information ce vendredi (voir encadré).

Reste que depuis plusieurs années, ce petit pays du Golfe persique, richissime, investit dans une quarantaine de pays et dans des secteurs très diversifiés (finance, l'industrie, l'énergie, l'hôtellerie, le luxe, l'immobilier). En France, Nicolas Sarkozy, puis François Hollande ont ouvert les bras à l’émir du Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani qui arrose le pays de ses billets verts. Tour d’horizon de ce que le Qatar possède déjà en France.

 Dans le sport
C’est l’un des domaines qui a le plus fait parler. Parce qu’il est aussi l’un des plus emblématiques : en 2011, la vente du PSG à Qatar Investment Authority, le fonds souverain du Qatar. Sous l’impulsion du nouveau propriétaire, le club se paie des joueurs comme Zlatan Ibrahimovic ou David Beckham, qui offrent au Paris-Saint-Germain une visibilité internationale.

Toujours dans le monde du ballon rond, le fond Qatar Sports Investiments rachète le club Paris Handball en juin 2012, avec l’ambition d’en faire une équipe de premier plan. Le Qatar aime aussi le monde des courses hippiques. Depuis 2008, le Qatar Racing and Equestrian Club est le sponsor du Prix de l'Arc de Triomphe, qui s'organise tous les premiers dimanches d'octobre à l'hippodrome de Longchamp (Paris).

Le sport, c’est aussi sur les ondes : en juin 2012, le Qatar lance, via son groupe de télévision Al Djazira les chaînes sportives beIN Sport 1 et 2. Parallèlement, il rachète les droits de diffusion de nombreuses compétitions, notamment une partie des matchs de la Ligue 1 de football et de Ligue des Champions pour la période 2012-2016. Une offre qu’il propose à 11 euros par mois à ses abonnés, un prix volontairement bas.

► Dans les médias
Qatar Holding, une des branches d'investissement du fonds souverain du pays, est entré dans le groupe Lagardère en 2006, et a peu à peu augmenté sa participation : depuis 2011, il est le premier actionnaire du groupe de médias, avec plus de 12% du capital. Ce qui ne dérange pas Arnaud Lagardère, le dirigeant, qui indiquait au Monde en 2013 avoir "d'excellentes relations" avec la famille régnante, qui sont des "investisseurs avisés".

Jusqu’à récemment, le Qatar détenait depuis 2011 un peu moins de 2% de Vivendi, groupe de télécom et de divertissement. Il s’en est retiré, discrètement, en avril dernier. En 2011, l’entrée au capital avaiut été vue comme un moyen de pression sur Vivendi : à l’époque, le Qatar voulait décrocher une partie des droits de la Ligue 1 de foot, en concurrence avec Canal Plus, une filiale de… Vivendi. En 2011, le pays fait aussi son entrée dans le capital du groupe Orange-France Telecom (1%).

► Dans les sociétés du CAC 40
Plus généralement, le Qatar a pris petit à petit une bonne place dans des fleurons de l’industrie française, côtés au CAC 40. Il est ainsi propriétaire, de 7,5% d'EADS, de 5,6% de Vinci (depuis 2011), et de 5% de Veolia, de 3% de Total (depuis 2011) et de 1% de LVMH (2012). Pour les analystes financiers, ces investissements ne doivent pas être vus d'un mauvais œil, au regard de la stratégie pacifiste adoptée par le Qatar, qui crédibilise les entreprises françaises en tant que sociétés solides et prometteuses. En 2013, il entre aussi au capital de Vente-privee.com.

Cette intrusion dans les groupes français a de belles contreparties : par exemple, dans le cadre de la Coupe du monde de football qui se tiendra en 2022 à Doha, Vinci construit certains des neuf stades prévus . Total, installé au Qatar depuis 80 ans, tire du pays ses plus gros profits.

► Dans l’industrie du luxe
Le Qatar a acquis 1% du capital du leader mondial du luxe LVMH en 2011. La même année, l'épouse de l'émir a mis la main sur les sacs Le Tanneur, via le fonds Qatar Luxury Group.

► Dans l’immobilier de luxe
Dernière grosse acquisition immobilière en date, et qui avait elle aussi beaucoup fait parler : le Printemps, en 2013, pour quelques deux milliards d'euros. Mais la liste des bâtiments de prestige que possède le Qatar est déjà bien longue : en 2012, le pays s’offre pour 500 millions d’euros l’immeuble de 27.000 m2 au 52-60 avenue des Champs-Elysées, qui abrite Virgin, ainsi que le bâtiment qui abrite le Figaro, boulevard Haussman (9e). Sur les Champs, il est propriétaire de la galerie commerciale Elysées 26, un immeuble de bureaux et de logements.

Le richissime a également récemment racheté quatre hôtels de luxe : le Martinez à Cannes, le Palais de la Méditerranée à Nice, le Concorde Lafayette et l'hôtel du Louvre, tous deux situés à Paris. Le pays possédait déjà l'hôtel Raffles à Paris (ex-Royal Monceau, dans le 8e), le Centre de conférences international Kleber qui est devenu l'hôtel Peninsula (16e), l’hôtel d’Evreux place Vendôme, l’hôtel lambert sur l’île Saint-Louis, et à Cannes, le Carlon, ainsi que la Société fermière des casinos de Cannes, qui exploite deux casinos (Barrière Croisette et Les Princes), l'hôtel Majestic et le Gray d'Albion.

A LIRE AUSSI >> PSG : la mairie de Paris envisage de vendre le Parc des Princes aux Qatariens

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent