Du Mali à la France, le parcours de Mamoudou Gassama, le sauveur de l'enfant suspendu à un balcon

DirectLCI
HÉROÏQUE - Emmanuel Macron a annoncé la naturalisation prochaine du jeune Malien qui a sauvé un enfant samedi à Paris. Une procédure particulière, déclenchée pour des actes de bravoure aux profils divers. Lors de son entrevue avec le président français, ce "héros ordinaire" a raconté son périple pour arriver en France.

Mamoudou Gassama, ce jeune sans-papiers de 22 ans, originaire du Mali, salué en héros après avoir sauvé un enfant suspendu dans le vide, a été reçu lundi matin par le président Emmanuel Macron. Il a raconté au chef de l'Etat les circonstances de son acte de bravoure. "Bravo", lui a lancé Emmanuel Macron lors de cet entretien avant de lui proposer de régulariser sa situation et de le faire naturaliser français, lui proposant également d'intégrer le service civique des sapeurs-pompiers.


La scène, ahurissante, a été filmée par des passants ébahis qui s'étaient regroupés en bas d’un immeuble du 18 arrondissement, à Paris. Sur la vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, on aperçoit l'homme escalader à mains nues, et en 30 secondes, quatre étages de la façade pour récupérer l'enfant qui se trouvait suspendu par une main, dans le vide.

Je n'ai rien pensé, j'ai pensé à le sauver et Dieu merci, je l'ai sauvéMamodou Gassama

"Je n'ai rien pensé, j'ai pensé à le sauver et Dieu merci, je l'ai sauvé", a raconté le jeune homme, qui est arrivé en France en septembre 2017 et vit dans un "foyer" d’après son frère aîné Diaby Gassama, qui l'accompagnait à l'Elysée. Mamoudou est originaire du Mali, pays qu’il a quittée en 2013, à l’âge de 17 ans. Il traversé le Burkina Faso, le Niger, avant d’arriver en Libye.


Après une première tentative pour passer en Europe, qui s’est soldée par un échec, il a finalement rejoint l’Italie, en mars 2014. Mamoudou est arrivé en Sicile, où il a séjourné pendant un mois avant de s’installer à Rome. "On m’a donné des papiers pour une durée de 5 ans, mais je ne connaissais personne. Mon grand frère était en France depuis 20 ou 30 ans et, lui, il a des papiers", a-t-il confié au chef de l’Etat lors de son entretien. "Et j’ai rencontré ma copine sur Facebook à mon arrivée en France. Elle est gentille avec moi".

En sortant de l’Elysée, Mamoudou Gassama a arboré fièrement le "cadeau" remis par le Président de la République : une médaille d’or pour actes de courage et de dévouement accompagnée d’un certificat.  "Ça me fait plaisir, c'est la première fois que je gagne un trophée comme ça", a-t-il confié aux journalistes qui l’attendaient sur le perron. Cette distinction récompense les personnes qui se sont portées au secours de quelqu'un en danger de mort, et ce, au péril de leur vie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter