Ebola : la France étend ses contrôles aux vols en provenance du Mali

Ebola : la France étend ses contrôles aux vols en provenance du Mali

EPIDEMIE - La France a décidé d'étendre à partir de samedi son dispositif de contrôle des passagers aux vols en provenance de Bamako. Le Mali a annoncé vendredi avoir enregistré trois décès d’Ebola sur son sol.

Il vaut mieux éviter de se rendre à Bamako. Telle est la recommandation du ministère de la Santé français. Alors que le Mali a annoncé vendredi avoir enregistré trois décès d’Ebola sur son sol, le ministère a annoncé samedi étendre son dispositif de contrôle et de suivi des passagers mis en place dans les aéroports parisiens aux vols en provenance de ce pays d’Afrique.

LIRE AUSSI  >> Ebola : comment le virus se transmet, et pourquoi vous ne risquez presque rien

"Dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola, et du fait de l'évolution de la situation épidémiologique, le dispositif de contrôle et de suivi des passagers sera étendu aux vols en provenance de Bamako", a précisé le ministère de la Santé dans un communiqué. "La situation au Mali est inquiétante. J'ai décidé de me rendre samedi à Bamako pour rencontrer les autorités maliennes pour voir comment on peut changer d'échelle", a pour sa part expliqué Annick Girardin, la secrétaire d'Etat au développement et à la francophonie.

Trois personnes décédées au Mali

La décision française a été prise alors que le Mali a annoncé vendredi avoir enregistré sur son sol le décès de trois personnes contaminées par le virus Ebola, sur quatre testées positives. Près de 256 personnes ont été placées sous surveillance dans ce pays. "Les services sanitaires maliens ont mené ces dernières 72 heures des investigations suite au décès d’un vieux Guinéen reçu en traitement dans une clinique privée de Bamako et dont le corps a été rapatrié pour être enterré", a déclaré le ministère de la santé du Mali.

Ces quatre cas sont indépendants du tout premier cas survenu dans le pays, une fillette de deux ans ayant voyagé par la route depuis le sud de la Guinée et décédée le 24 octobre à Kayes, dans l’ouest du Mali. Afin de tenter la progression de l’épidémie, le Mali a désormais décidé de regrouper toutes les entrées de la Guinée en un seul point de passage "à partir duquel les contrôles seront accentués, des plus rigoureux et sans complaisance", a affirmé vendredi le ministre malien de l'Information et de la Communication.

LIRE AUSSI >> Ebola : le Canada ferme ses portes aux pays touchés

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter