Ecarts de salaire : à partir de vendredi 3 novembre à 11h44, les Françaises travailleront "gratuitement"

SOCIÉTÉ

INEGALITES – Cette année encore, la newsletter féministe "Les Glorieuses" a calculé la date à partir de laquelle les femmes travailleraient "bénévolement". Et la situation s’est empirée depuis l’année dernière.

Cette année, à partir du 3 novembre, à 11h44, à travail égal avec les hommes, les femmes travailleront de manière bénévole. C'est le calcul effectué pour l'année 2017 par Les Glorieuses, newsletter féministe qui récidive cette année après avoir établi en 2016 la date et l'heure fatidiques au 7 novembre, 16h34. Après le succès de la première campagne, Les Glorieuses peuvent cette fois compter sur le soutien de l'actrice et chanteuse Helena Noguerra et de l'humoriste Sony Chan qui, pour l'occasion, ont pris la pose pour pasticher des affiches de film.

Niveau d'études, influence de la vie privée...

Pour arriver à cette date, le collectif a analysé le rapport de l'institut européen Eurostat portant sur l’écart de rémunération horaire brute entre les hommes et les femmes.. L’étude montre que, tous secteurs économiques confondus, les femmes gagnent environ 15,8% de moins que les hommes, soient 39,7 jours ouvrés travaillés gratuitement.

L’Observatoire des Inégalités calcule, lui, cet écart d’une autre manière : qu’elles travaillent à temps partiel ou à temps plein, les femmes gagnent 25,7% de moins que les hommes, soulignant ainsi qu'elles sont souvent plus à même d'être à temps partiel que les hommes. Les causes indiquées relèvent surtout de l’influence de la vie privée sur la vie professionnelle et de la répartition selon le niveau d’études supérieures, mais elles sont aussi parfois inexpliquées.

En vidéo

Grève à 16h34 : "De véritables problèmes qui se posent par rapport aux femmes"

L'égalité parfaite pour... 2186 ?

De manière générale, les salaires des femmes et des hommes n’ont pas encore atteint l’égalité espérée par les groupes féministes, et cela dans le monde entier. Selon le Global Gender Gap, cité sur le site des Glorieuses, le salaire annuel moyen mondial pour une femme  est de 9 194 euros, contre 16 713 pour un homme. Cela signifierait qu’au rythme actuel des changements, l’égalité serait parfaitement atteinte en 2186.

Face à ce recul, Les Glorieuses appellent de nouveau les hommes et les femmes à se mobiliser pour l’égalité salariale. Des rassemblements seront organisés dans plusieurs villes de France et les internautes peuvent aussi prendre part au projet en réagissant sur le hashtag #3novembre11h44 et en signant une pétition en ligne

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter