Quand les cabines téléphoniques se transforment en cabanes à livres...

BIEN-ÊTRE
DirectLCI
IDÉE - Vouées à être détruites, certaines vieilles cabines téléphoniques connaissent une seconde jeunesse en se transformant en cabanes à livres. Ainsi, depuis 2014, pas moins de 1000 cabines ont été recyclées en mini-bibliothèques libres d'accès.

"Rien ne se perd, tout se transforme." Alors que la disparition des cabines téléphoniques publiques apparaît inéluctable depuis plusieurs années maintenant, des idées fleurissent pour leur offrir une deuxième vie. C’est ainsi qu’est née l’idée de la cabanes à livres. Le principe est simple : vouées à la destruction, les cabines sont récupérées auprès de la société Orange avant d’être transformées en mini-bibliothèques libres d’accès. Tous les types de livres sont disponibles.

Une idée pertinente pour ne pas systématiquement envoyer à la casse les cabines téléphoniques et pour tenter de (re)donner le goût de la lecture et des livres à chacun de nous alors que le temps passé quotidiennement devant des écrans ne cesse d’augmenter. "On a aimé un livre, on a envie de le partager et on ne veut pas le garder pour soi ? Dans ce cas, on va le mettre dans une cabane, avec, pourquoi pas, un petit mot dedans, pour partager ce livre’" raconte Isabelle Moreau-Jouannet, adjointe à la culture et au patrimoine à la mairie d’Aix-les-Bains, à l’initiative du projet dans la cité thermale de Savoie, où 9 "CabanaLivres" ont vu le jour.

"Ça permet aux gens qui n’ont pas cette occasion d’avoir des livres chez eux de pouvoir les lire et de pouvoir en profiter", se satisfait une habitante d’Aix-les-Bains. Un concept qui continue de faire des émules puisque la ville francilienne de Rueil-Malmaison, par exemple, vient d’adopter le projet. Avec une nouvelle innovation en cours de réalisation : l’éclairage de la cabane à livres au panneau solaire.  

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter