Éducation : les concours enseignants attirent de plus en plus

SOCIÉTÉ

VOCATION - Selon les chiffres du ministère de l'Education nationale, 189.885 candidats se sont inscrits aux concours enseignants de 2017, soit une hausse de 5% par rapport à l’année dernière.

Les concours enseignants sont-ils vraiment en crise ? Non, à en croire les chiffres des inscriptions pour la session de 2017. Selon le ministère de l'Education nationale, 189.885 candidats se sont présentés pour les concours externes de recrutement d’enseignants au primaire, au collège et au lycée, pour un total de 30.991 postes à pourvoir. Un chiffre en hausse de 5% par rapport à l'année dernière. 

Dans le premier degré (primaire), on constate une progression de 5,3% avec 86.409 inscrits. Sur les 30 académies de l'Hexagone, 19 connaissent une augmentation, 9 sont presque stables et 2 sont en baisse (Besançon et Paris). Selon le communiqué, les académies "sous tension", à savoir Créteil et Versailles, sont à l'équilibre. En effet, les étudiants tentent généralement ces académies car les places y sont plus nombreuses. Et les concours sont par conséquents moins sélectifs.

Dans le second degré (collèges et lycées), la progression est un petit peu moins importante avec une hausse de 4,7%, soit 103.476 inscrits. Le ministère de l'Education nationale se réjouit notamment de l'augmentation dans les disciplines dites "déficitaires" telles que les mathématiques, les lettres modernes, l'anglais ou l'espagnol.

Des bons chiffres qui confirment un engouement retrouvé pour le métier enseignant- Najat Vallaud-Belkacem

Dans son communiqué, publié ce lundi, la ministre Najat Vallaud-Belkacem se félicite "de ces bons chiffres qui confirment un engouement retrouvé pour le métier enseignant". Pour expliquer ces résultats, elle met en avant "la création de 54.000 postes dans l'Education nationale" sur tout le quinquennat Hollande, le "rétablissement d'une formation initiale", la "revalorisation de l'ISAE à 1200 euros dans le1er degré" et la future "revalorisation de l'ensemble des carrières enseignantes".

Enfin, le ministère de l'Education nationale ne manque pas de faire un petit tacle à Nicolas Sarkozy, en soulignant que le nombre d'inscrits pour le concours 2017 est "près de deux fois plus important qu’à la fin du précédent quinquennat". Selon les chiffres du ministère, on décomptait 107.077 inscriptions en 2011.

En vidéo

JT20H - Absentéisme des enseignants : ces mesures pour mieux remplacer les profs absents

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter