Elections européennes : 7 patrons sur 10 ne comprennent rien à l'action de l'UE

SOCIÉTÉ

SONDAGE - Selon une étude du Club des entrepreneurs, qui revendique 18.500 membres en France, l'influence de l'Union européenne sur leurs affaires reste une énigme pour 75% des dirigeants interrogés. Pourtant, ils sont 64% à juger son rôle "très important".

L'Union européenne, une grande énigme pour les patrons français. Selon une étude publiée vendredi par le Club des entrepreneurs , un réseau de 18.500 chefs et créateurs d'entreprises, l'action de l'Europe sur leurs affaires est déterminante mais… Totalement inconnue.

A deux jours du scrutin des Européennes, 90 % des patrons interrogés ont bien conscience que l'impact de l'UE sur leur activité est "important" ou "très important". Pourtant, selon l'étude, 75 % d'entre eux sont bien incapables d'évaluer quelle institution, de la Commission ou du Parlement européen, a une influence sur leur métier. Alors que l'UE produit chaque année un arsenal de normes ayant une incidence directe sur la vie économique du pays, 62 % des dirigeants ne savent pas non plus évaluer le texte qui a le plus impacté leurs affaires au cours des dix dernières années.

Les petites entreprises plus pessimistes

Plus d'une moitié d'entre eux (51 %) s'attendent néanmoins à ce que l'impact de la législation européenne sur leur activité grandisse dans les années à venir. Ils ne le voient pas forcément d'un mauvais œil : 79% d'entre eux estiment que l'UE est "un atout" malgré "l'illisibilité" des institutions, selon le Club des entrepreneurs.

L'enquête a été réalisée auprès d'un millier de dirigeants français. Un autre sondage Ifop-Fiducial consacré, lui, aux très petites entreprises (TPE) et publié le 12 mai, se montrait beaucoup plus pessimiste. Pour 36 % des petits patrons interrogés, l'appartenance à l'UE n'est plus un atout incontestable pour l'économie et 61 % la vivent même comme un handicap en matière d'emploi.

Sur le même sujet

Lire et commenter