"Emoticône", "zadiste", "yuzu" : découvrez les nouveaux mots du Larousse 2017

SOCIÉTÉ

Le nouveau cru du célèbre dictionnaire sort en librairie le 26 mai prochain. Pour son édition 2017, il accueille 150 nouveaux mots, signes de l'évolution de la société. Metronews vous en fait découvrir quelques-uns.

Il sort dans quelques jours, et à chaque fois, il est attendu pour ses nouveautés, surprenantes, croustillantes, étonnantes, déconcertantes… en tout cas révélatrices des nouvelles tendances qui traversent la société française.

Le nouveau cru du Larousse sort en librairie le 26 mai, et accueille dans son édition 2017, qui est aussi l'année du bicentenaire de son créateur Pierre Larousse, 150 mots nouveaux. Ils reflètent les nouvelles tendances culinaires et gastronomiques mais aussi les mutations du monde des arts, les avancées des sciences et de la médecine ou encore du monde informatique, les grandes évolutions sociétales, le monde de l'économie...

► Culinairement parlant…
On va commencer léger. En matière culinaire, il y aura en effet de quoi se lécher les babines, avec des effluves venues de l'Extrême-Orient : le "yuzu", citron venu du Japon et particulièrement apprécié dans les émissions du style Top Chef, fait ainsi son entrée. Tout comme le "phô", délicieux bouillon vietnamien, ou encore le "wrap", une galette de blé ou de maïs, notamment utilisée dans la cuisine mexicaine.

► Culturellement parlant
Une fois rassasié, on peut se plonger dans un "mook", ces revues entre le magazine et le livre, comme le magazine XXI, pionnier du genre. On peut aussi préférer assister à un spectacle "seul-en-scène", ou one-man-show comme on dit en anglais. Evidemment on risque de tomber sur un artiste trop "autocentré". On préviendra alors ses amis avec un "émoticône". Nouveaux mots peut-être révélateurs de nouvelles mentalités, très tournées sur elles-mêmes ?

► Lutte sociale et terrorisme
Mais le Larousse 2017 fait aussi une large part aux mobilisations sociales actuelles et donc des thèmes plus lourds. Certains mots s'enrichissent de sens nouveaux, notamment dans le domaine du terrorisme. A la notice "loup" s'ajoute ainsi l'expression "loup solitaire", une personne qui commet des actes violents en rapport avec un mouvement ou une idéologie mais le fait seul, une notion controversée pour les spécialistes du terrorisme, prévient cependant le dictionnaire.

Autres mots, révélateurs des luttes sociales actuelles, l'entrée de "zadiste", ces militants qui luttent notamment contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique. Plus généralement, "antisystème" fait lui aussi son entrée dans le dictionnaire. L'"europhobe" côtoie le "complotiste" tandis qu'une notice nous dit tout sur la théorie du "déclinisme".

► Ouverture sur le monde
Parce que le français est une langue vivante, le dictionnaire s'ouvre largement sur la francophonie avec des mots venus du Québec, de Suisse, de Belgique ou d'Afrique.
Le "balado" venu du Québec deviendra-t-il plus usuel que le podcast ? Peut-être permettra-t-il de mieux "s'ambiancer". En tout cas, gare aux "sans-allure". On préférera une "yoyette" venue du Cameroun même si elle a un "débit de kalach".

► Des personnalités, du foot au cinéma
Du côté des personnalités, 50 nouveaux noms font leur entrée dans le dictionnaire. L'artiste chinois Ai Weiwei s'expose aux côtés d'Elisabeth Badinter, philosophe et féministe Du côté du cinéma le réalisateur Brian De Palma côtoie Xavier Dolan et Robert Guédiguian tandis que chez les acteurs Sandrine Kiberlain est à l'affiche avec Vincent Lindon. L'économiste Thomas Piketty entre dans le dictionnaire en même temps que "néokeynésianisme" tandis que le footballeur portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo est présenté comme "l'un des plus talentueux buteurs de sa génération". 

Au total, l'édition 2017 du Petit Larousse, dont la devise demeure "Je sème à tout vent" compte plus de 63 000 mots. L'ouvrage, qui est traditionnellement le plus vendu de la rentrée, se décline aussi sur Internet grâce à sa version en ligne. Cette année, le Petit Larousse s'ouvre par un hommage à son créateur, né le 23 octobre 1817. "Répandre les Lumières en diffusant le savoir, faire reculer l'ignorance et les préjugés, oeuvrer au progrès démocratique, telle est l'ambition de Pierre Larousse , et telle est sa modernité", écrit le linguiste Bernard Cerquiglini. A méditer !

A LIRE AUSSI
>> "Selfie", "bolos", "beuh" : les nouveaux mots des dictionnaires Robert et Larousse
>> "Boloss" ou "bolos" ? L'orthographe du Larousse divise Twitter

Lire et commenter