Emploi : François Rebsamen s'attaque aux chômeurs qui ne cherchent pas de travail

SOCIÉTÉ
EMPLOI – Le ministre du Travail François Rebsamen a demandé à Pôle Emploi de renforcer les contrôles sur les chômeurs lors d'une interview sur I-Télé ce mardi matin. L'organisme devra s'assurer que les chômeurs "cherchent bien du travail".

C'est une sortie qui ne manquera pas d'être remarquée. Ce mardi de rentrée scolaire, le ministre du Travail, François Rebsamen, s'est attaqué de front au problème de l'emploi en France. Sa cible : le chômeurs. Ou plus exactement les personnes inscrites à Pôle emploi sans chercher de travail. "Je demande à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour vérifier que les gens cherchent bien un emploi", a ainsi déclaré le ministre sur i>Télé. "Il faut qu'il y ait, à un moment, une sanction", a-t-il ajouté.

La radiation en sanction 

Partant du constat qu'il y a 350.000 offres d'emplois non pourvues en France, le ministre veut que Pôle emploi agisse "dans un état d'esprit différent" : "des convocations et des vérifications (...) Sinon on est radié", a-t-il détaillé. "Il n'est pas possible, dans un pays qui est en difficulté, qui veut se redresser, qui porte le travail, d'avoir des gens qui" ne cherchent pas d'emploi, a ajouté l'ancien sénateur-maire de Dijon, précisant qu'il y en avait mais que ce n'était "pas la majorité".

Samedi, le ministre du Travail avait reconnu "un échec" en matière de chômage depuis le début du quinquennat de François Hollande, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en métropole atteignant le record de 3,424 millions, après neuf mois de hausse consécutive.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter