EN DIRECT - Hollande annonce une réforme du Fonds de garantie des victimes du terrorisme

EN DIRECT - Hollande annonce une réforme du Fonds de garantie des victimes du terrorisme

LIVE - Le chef de l'Etat, plusieurs ministres et un parterre de responsables politiques se sont rendus, ce lundi, à la cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme, organisée depuis 18 ans par les associations. Dans son discours très attendu, François Hollande s'est engagé à réformer le "fonctionnement et les règles" de l'indemnisation des victimes des actes de terrorisme.

Une première. La cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme, organisée chaque année depuis 18 ans par les associations, sera présidée, cette année, par le président de la République. Cet hommage solennel se tiendra ce lundi à l'Hôtel national des Invalides, dans les jardins de l'intendant.

Le discours de François Hollande est très attendu, 10 mois après l'hommage solennel très orchestré par l'exécutif dans la cour d'honneur des Invalides aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. De nombreux membres du gouvernement et de l'opposition seront présents cette fois encore, notamment l'ancien président Nicolas Sarkozy et l'ancien Premier ministre Alain Juppé, tous deux candidats à la primaire à droite en vue de 2017.

Suivez en direct sur LCI cette journée d'hommage aux victimes du terrorisme. Pour rafraîchir ce live, cliquez ici

10h45 - Hollande annonce une réforme du Fonds de garantie des victimes du terrorisme

François Hollande "annonce" une réforme du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme. "Son fonctionnement et ses règles seront réformés. Ses ressources devront être revues en conséquence", affirme-t-il. "Cette indemnisation doit être juste et transparente", plaide le chef de l'Etat, qui ne détaille pas les contours de la réforme qu'il promet d'engager. 

10h40 - Hollande : "L'Etat de droit n'est pas un état de faiblesse"

François Hollande se permet un petit tacle à Nicolas Sarkozy, installé dans les gradins. "L'Etat de droit n'est pas un état de faiblesse", lâche-t-il, en référence aux "arguties juridiques" régulièrement brocardées par l'ancien président.

10h35 - Hollande "souligne le rôle des associations de victimes"

Rendant hommage aux victimes du terrorisme, François Hollande insiste sur le rôle des associations. "C’est sur votre proposition qu’ont été mises en place des cellules psychologiques, et étendues les prises en charge", reconnaît-il. "C’est sous votre pression qu’a été élargi le statut de victime civile de guerre" et "c’est à votre initiative qu’a été créé le Fonds de garantie", énumère-t-il encore. 

10h33 - Hollande rend hommage à Jacques Chirac

Au milieu de son discours sur le terrorisme, François Hollande s'offre un petit interlude, en exprimant "une pensée pour Jacques Chirac", hospitalisé dimanche pour une infection pulmonaire. 

10h30 - Hollande évoque la "somme de tragédies individuelles"

"Jamais notre pays n'avait été attaqué avec cette ampleur criminelle, avec cette cruauté barbare", commence le chef de l'Etat, dans son discours très attendu. "C'est la France toute entière qui a été visée" au travers de cette "somme de tragédies individuelles", ajoute-t-il. 

10h00 - Le noms des 230 victimes françaises des attentats récents égrénés à la tribune

9h25 - Les victimes des attentats récents se succèdent à la tribune

"Nous sommes orphelins de coeur", commence Maverick Touati, le président de l'association des victimes de l'attaque du 15 janvier dernier à Ouagadougou (Burkina Faso), dans laquelle il a perdu son père. Yasmine Marzouk, rescapée de l'attentat du 14-Juillet à Nice, prend la parole. "Nous sommes une famille de confession musulmane, et il ne faut surtout pas faire d'amalgame car ces barbares n'ont ni loi, ni foi, ni religion", déclare-t-elle, très émue, avant d'interpeller directement François Hollande : "aujourd'hui je m'adresse directement à vous monsieur le président, mais aussi à vos successeurs, pour ma génération et celles à venir, pour mettre fin de manière définitive à ces actes de barbarie", déclare Yasmine Marzouk. 

9h10 - Georges Salines évoque le "lien invisible" qui l'unit aux victimes

Le père de Lola, tombée sous les balles des assaillants du Bataclan, s'exprime à la tribune. Le président de l'association 13-Novembre: fraternité et vérité, adresse sa "solidarité" et salue "le lien invisible qui l'unit désormais à toutes les victimes du terrorisme".

En vidéo

Hommage aux victimes du terrorisme : Georges Salines évoque la présence de ce "lien invisible"

9h05 - François Hollande arrive aux Invalides

A son arrivée, le président de la République salue, sous une pluie naissante, les associations de victimes. Manuel Valls, et de nombreux ministre, sont déjà installés à la tribune. La maire de Paris, Anne Hidalgo, est également présente. Le Premier ministre est assis aux côtés de l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy. 

En vidéo

Hommage aux victimes du terorrisme : arrivée de François Hollande sous la pluie

7h50 - Georges Salines, président de l'association 13 Novembre, est l'invité de France Inter

Le père de Lola, victime de l'attaque du Bataclan, veut faire passer deux messages essentiels à ses yeux. "Il n'y a aucune cause - je pense aux Palestiniens par exemple - qui peut justifier le fait de tuer ou blesser des innocents. Ensuite, parmi les victimes du terrorisme, les musulmans sont particulièrement nombreux", résume-t-il, admettant qu'il va tenir un discours "certainement" un peu politique aux Invalides. 

Pour lui, il est "important de ne pas céder à la haine". S'il juge que les victimes du terrorisme, et la société dans son ensemble, se montrent plutôt dignes, il porte un jugement plus sévère à l'endroit des politiques. "Dans la période que nous vivons, il faut mobiliser toute la société fr contre le terrorisme", lance-t-il.

7h35 - Patrick Pelloux, ancien chroniqueur de Charlie Hebdo, est l'invité de LCI. 

Pour l'urgentiste, cette cérémonie est fondamentale pour les victimes du terrorisme. "Ça fait partie de la reconstruction", explique-t-il sur notre antenne. "Les victimes du terrorisme ont besoin de savoir qu'il y a une bienveillance collective", développe-t-il, assurant que "l'oubli est impossible". 

En vidéo

Hommage aux victimes d'attentats : "Les gens ont besoin de savoir qu'il y a une bienveillance collective"

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : vers de nouvelles mesures ? Emmanuel Macron préside un Conseil de défense à l'Élysée

    Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

    Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

    Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

    Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.