Incendies : un homme mis en examen pour le feu du Peynier

DirectLCI
LE POINT - Après quatre jours d'incendies dans le Sud-Est et en Corse, plusieurs enquêtes sont en cours pour déterminer les origines des sinistres. Un homme a été mis en examen ce vendredi soir pour "incendie involontaire" après le feu survenu au Peynier, dans les Bouches-du-Rhône.

Un homme âgé de 42 ans, soupçonné d'avoir causé accidentellement un feu à Peynier (100 ha), a été mis en examen pour incendie involontaire et placé sous contrôle judiciaire vendredi soir, a-t-on appris auprès du parquet d'Aix-en-Provence.  "L'homme a reconnu être à l'origine du feu. Il faisait usage d'une disqueuse et des étincelles ont mis le feu à des herbes sèches", a-t-on ajouté de même source 

Live

JUSTICE 


Le parquet d'Aix-en-Provence a fait savoir qu'un homme âgé de 42 ans, soupçonné d'avoir causé accidentellement un feu à Peynier (100 ha brûlés), a été mis en examen pour incendie involontaire et placé sous contrôle judiciaire vendredi soir.   

VAR


À noter que seul le sinistre d'Artigues était toujours considéré comme "non fixé" ce vendredi soir.

DÉSOLATION


À Artigues, dans le Var, les feux de forêt laissent derrière eux des paysages dévastés. Ces images en témoignent :

VAR


Le point sur la situation à 18H30 avec notre envoyé spécial à Bormes-les-Mimosas.

RAPPEL 


Si la baisse de l'intensité du vent a permis des progrès sur le front des incendies dans le sud-est, la préfecture du Var rappelle que l'ensemble des massifs forestiers du département sont fermés au public. Des restrictions similaires ont également été mises en place en Haute-Corse.

Urgent

ENQUÊTE


Trois hommes doivent être présentés à un juge ce matin en vue d'une mise en examen. La justice soupçonne deux jeunes de 16 et 17 ans d'être à l'origine de l'incendie à Carro (163 hectares brûlés), et un troisième homme, âgé de 42 ans, d'avoir causé un feu à Peynier (100 ha).

VAR

Reste que les pompiers s'inquiètent toujours des résultats du vent, avec des pointes de 30-40 km/h, générant un risque exceptionnel dans 6 secteurs et un risque très sévère dans 3 zones.

VAR

Particulièrement touché par les flammes ces derniers jours, le département 83 est aujourd'hui toujours en proie aux flammes. C'est ainsi qu'un feu rste toujours non maîtrisé du côté d'Artigues, où 480 pompiers sont toujours mobilisés, à lutter contre un feu qui a repris avec force sur son avant-gauche. Les deux autres foyers, à La Croix-Valmer et à Bormes, sont fixés. 

SITUATION

Pour le moment, la situation des incendies dans le Sud-Est de la France et en Corse est comme suis : 7000 hectares ont brûlé, tandis qu'on compte encore des foyers actifs, aussi bien en Corse que dans le Var.

#SOLIDARITÉ


Pendant les incendies, les pompiers ont reçu le soutien de plusieurs bénévoles pour répérer les incendies. En parallèle, les commerçants de la ville ont récolté des fonds pour les soldats du feu.

Nourriture, collecte, applaudissements : ces initiatives spontanées en soutien aux pompiers

Nourriture, collecte, applaudissements : ces initiatives spontanées en soutien aux pompiers

#INCENDIES


Vacanciers et habitants à l’année, ils ont tous quitté leur lieu de résidence dans la précipitation et tout laissé sur place lors de l’évacuation. Pour éviter les pillages, les gendarmes patrouillent.

Incendies dans le Var : avec les patrouilles anti-pillages de la gendarmerie

Incendies dans le Var : avec les patrouilles anti-pillages de la gendarmerie

#SOLIDARITÉ


Une "cagnotte participative" lancée par le groupe Nice-Matin en faveur des pompiers des Alpes-Maritimes et du Var a permis de récolter plus de 12.000 euros, deux jours après son lancement, avec un objectif de 15.000 euros.

G. Simeoni, président  du Conseil Territorial de Corse, annonce l'arrivée de 2 Canadair et 2 Trackers supplémentaires sur l'île demain. 

#SOLIDARITÉ


Depuis deux heures, les sapeurs-pompiers de la Marne sont en soutien des sapeurs-pompiers du Var pour les aider à finir d'éteindre l'incendie dans le secteur de Bormes-les-Mimosas.

#RISQUES


La partie sud du département des Hautes-Alpes a été placée en "période rouge". En somme, cela signifie que l'emploi du feu par des particuliers est totalement interdit.

#ESPACE


Hier, les incendies dans le sud-est étaient même visibles... depuis l'espace !

#INCENDIES


Les renforts envoyés pour soutenir les sapeurs-pompiers dans le Sud-est vont être relevés demain matin, a annoncé la préfecture du Rhône. 120 hommes viendront les remplacer vendredi matin.

#CORSE 


Les hélicoptères de l'armée ont été réquisitionnés en Corse pour apporter du matériel aux sapeurs-pompiers.

#BOUCHESDURHÔNE


Un incendie a également touché la ville d'Istres dans les Bouches-du-Rhône. Seulement un à deux hectares ont été brûlés, selon le Service Départemental d'Incendie et de Secours.

POINT DE SITUATION

MÉFIANCE


Des experts mettent en garde contre certains végétaux qui brûlent très facilement et accélèrent la propagation du feu dans les zones d'habitation.

VIDÉO - Laurier, thuya, cyprès... ces plantes dans votre jardin qui favorisent les incendies

VIDÉO - Laurier, thuya, cyprès... ces plantes dans votre jardin qui favorisent les incendies

TRAVAIL DE FOURMI


Si les "évacués" peuvent rentrer chez eux, le travail des pompiers continue à Bormes-les-Mimosas car "le feu n'est pas considéré comme éteint",  a expliqué au micro de LCI le colonel Marchi-Leccia, directeur adjoint du SDIS Var. Et de préciser : "des points chauds peuvent subsister, il va falloir aller les chercher, voire les déterrer."

BONNE NOUVELLE


"Nous avons pris la décision après un ultime tour avec les deux commandants et l'adjoint du SDIS de rendre la vie normale à tous nos vacanciers qui ont été pris en otage par ce sinistre", a expliqué François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas. Et d'ajouter : "d'ici 17h ou 18h, je pense que tout le monde pourra regagner son domicile."

INVESTIGATIONS 


Quelques heures après le déclenchement d’un feu de forêt se pose la question de sa cause.

Vulcain : la cellule d’enquêteurs spécialisée dans les feux de forêts

Vulcain : la cellule d’enquêteurs spécialisée dans les feux de forêts

RENFORT

SUR LE PONT

FLAMMES


A Carro (Bouches-du-Rhône), le feu qui menaçait des habitations mercredi a repris de plus belle ce jeudi, d'après France Bleu. En Corse : l'incendie qui semblait maîtrisé a également repris.

REFUGES

SUR LE PONT 

ENQUÊTE


Une personne était toujours en garde à vue jeudi dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de Peynier, selon une source judiciaire citée par l'AFP. 


Quant aux deux autres personnes placées en garde à vue mercredi, elles ont été relâchées, a indiqué Emmanuel Merlin, vice-procureur d'Aix-en-Provence.

ENQUÊTE

Selon nos informations, les enquêteurs chargés de découvrir les origines de l'incendie qui s'est déclenché à Carros (Alpes-Maritimes) privilégient la piste "humaine". Cela ne signifie pas qu'il s'agisse forcément d'un acte prémédité ou criminel, mais que c'est bien la main de l'homme qui se trouve derrière cet incendie.

Le maire de Bormes-les-Mimosas, s'il se veut optimiste sur la suite des opérations pour les incendies qui entourent sa commune, regrette une "catastrophe" pour l'environnement aux alentours. 1700 hectares ont été brûlés dans cette commune du Var.

Le feu de Carro, près de Martigues, a été maîtrisé, viennent d'annoncer les pompiers sur LCI.

Bonne nouvelle ce matin, le foyer d'Artigues, dans le Var, a été fixé. Reste que celui de Bormes-les-Mimosas est, lui, toujours en cours, même si "on peut noter une amélioration", a indiqué le colonel Pradon sur LCI.

Sur LCI, le maire de Bormes-les-Mimosas, Francois Arizzi, s’est montré optimiste. "La situation est tendue mais le vent se calme. L’objectif est de contenir le feu dans la nuit. S’il n’y a pas de reprise dans la nuit, on aura toutes les chances de le circonscrire demain". Selon l'élu, "nous sommes passés très près d’un drame humain et matériel cet après-midi quand même".

VIDÉO. "La situation est encore intense si on regarde le nombre de feux en cours  dans la région, elle s'améliore mais je reste prudent car il y aura encore des départs de feu demain". a déclaré Edouard Philippe, après avoir survolé les collines en feu à Bormes-les-Mimosas. Selon lui, "demain sera une journée encore difficile"

"Il y a aura évidemment une enquête qui permettra de savoir et d'identifier les raisons de ces départs de feu". S’il s’agit d’un acte de "malveillance", il devra être "sévèrement puni", a assuré le Premier ministre, Edouard Philippe. Il a également salué le travail "exceptionnel" des sapeurs-pompiers et a rendu hommage à "l'engagement de l'ensemble des  femmes et des hommes qui se battent contre le feu", soulignant au passage "la remarquable  coordination entre les services de l'Etat et les élus locaux".

Arrivés dans la soirée dans le Var, le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, ont survolé la zone touchée par les flammes.

Près de 560 pompiers sont toujours mobilisés pour tenter de circonscrire l’incendie de Bormes-les-Mimosas ce mercredi soir. Avec la multiplication des départs d'incendie, les pompiers donnent la priorité aux feux naissants. Une équipe de TF1 a passé la journée aux cotés des pompiers.

VIDÉO. Si aucune victime n’est à déplorer dans l’incendie qui touche depuis hier soir Bormes-les-Mimosas, les dégâts matériels sont très importants. Certains habitants ont été évacués de justesse avant que les flammes gagnent leur maison.

Si la situation reste compliquée ce soir à Bormes-les-Mimomas , c'est toute une région qui lutte contre les incendies depuis lundi. Des milliers de héctares sont déjà partis en fumée. Heureusement, il n'y a toujours aucune victime à déplorer.

"FRANCHEMENT, ÇA FAIT PEUR". Plusieurs milliers de riverains et de vacanciers ont passé la nuit dernière dehors ou sur la plage alors que leur lieu de résidence était menacé par les flammes. Ils racontent comment s'est déroulé leur évacuation.

Pour les personnes actuellement à Bormes-les-Mimosas, le compte Twitter des Volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel (VISOV) indique le numéro à contacter pour les personnes évacuées afin d'être prises en charge.

TÉMOIGNAGE. LCI a pu contacter un habitant de Bormes-les-Mimosas qui observe "le balai des Canadairs" qui tentent de maitriser la progression des flammes.

VIDÉO. Vu du ciel, cela ressemble à l'éruption d'un volcan.  Ces images aériennes de l'incendie à Bormes-les-Mimosas permettent de comprendre la tâche très difficile des pompiers, qui luttent contre les flammes depuis maintenant presque 24 heures dans cette zone, et depuis trois jours dans toute la région.

Deux adolescents de 16 et 17 ans, soupçonnés d'être à l'origine d'un incendie à Carro (Bouches-du-Rhône, 163 hectares brûlés), ont quant à eux été placés sous le statut de témoins assistés pour "destruction volontaire par incendie". Au 

cours de leurs investigations, les enquêteurs avaient retrouvé dans leur sac à dos "des allumettes et un briquet", a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter