EN DIRECT - Panne des numéros d'urgence : les résultats de l'enquête interne d'Orange publiés vendredi

EN DIRECT - Panne des numéros d'urgence : les résultats de l'enquête interne d'Orange publiés vendredi

INCIDENT- Après la panne géante des numéros d'urgence, vient désormais l'heure de l'enquête. Ce lundi, Orange annonce que les conclusions de son audit interne serait rendues publiques ce vendredi 11 juin. Suivez les dernières infos.

Live

ORANGE RENDRA SES CONCLUSIONS LE 11 JUIN


Orange annonce ce lundi que les résultats de son enquête interne sur la panne géante des numéros d'urgence seront rendus publics vendredi 11 juin. Cette enquête, indique l'entreprise dans un communiqué, "a pour objectif d'identifier les causes précises de cet incident, d'étudier les processus d'alerte et d'émettre des recommandations pour en tirer tous les enseignements nécessaires". 


Pour rappel, le gouvernement avait de son côté annoncé avant le week-end le lancement d'un audit "de contrôle de la sécurité et de l'intégrité" du réseau et des services d'Orange, dont les conclusions sont attendues dans un délai de deux mois.

TÉMOIGNAGE


"Mon frère m'a appelé en fin d'après-midi après 17h en disant "est-ce que tu peux venir, je ne suis pas bien"", raconte Ginette. Une succession d'appels sans succès ont provoqué un gros retard d'intervention des secours. Elle raconte son désarroi. 

Panne de numéros d'urgence : Ginette raconte la mort de son frère

LE PATRON D'ORANGE BIENTÔT CONVOQUÉ À L'ASSEMBLÉE


Le député et porte-parole de LaREM Roland Lescure, a indiqué ce dimanche matin que Stéphane Richard, PDG d'Orange, sera prochainement convoqué à l'Assemblée nationale pour s'expliquer sur la panne des numéraux d'urgence. Cette convocation doit intervenir d'ici une dizaine de jours.  "Visiblement, Orange n'a pas respecté le cahier des charges", indique Roland Lescure. 

DARMANIN REND HOMMAGE AUX FORCES DE SÉCURITÉ ET DE SECOURS

DÉCÈS À LA RÉUNION


Un Réunionnais a succombé des suites d'un arrêt cardiaque, mercredi 2 juin, pendant la panne technique de l'opérateur Orange. Sa femme a essayé de joindre les secours "pendant une vingtaine de minutes".

Panne des numéros d'urgence : un décès probablement lié à l'incident à La Réunion

NOUVELLE ENQUÊTE OUVERTE


La préfecture et l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé vendredi l'ouverture d'enquêtes administrative et judiciaire après le décès d'un homme de 77 ans en Haute-Saône lors de la panne des numéros d'urgence. 


"Il est vraisemblable que le décès d'une personne âgée de 77 ans soit survenu en Haute-Saône dans le contexte de panne nationale des numéros d'urgence", indique un communiqué.  "Il importe de faire toute la lumière sur le déroulement des faits à l'occasion de cet événement dramatique", souligne encore le document rendu public par les deux instances.


Lors des vastes dysfonctionnements des services d'appel aux urgences, un enfant de deux ans et demi est décédé jeudi en Vendée. La veille, deux hommes avaient également succombé à Vannes et sur l'île de la Réunion.

FERMETURE DE LA CELLULE DE CRISE


Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé la fermeture de la cellule interministérielle de crise mise en place après la panne généralisée des numéros d'urgence. Les "numéros courts d'urgence" sont, de nouveau, pleinement opérationnels. 


"Une surveillance renforcée restera cependant en place autant que nécessaire, en lien permanent avec la cellule de crise d'Orange, toujours en place", précisent toutefois les autorités. 


À noter qu'un "audit formel de contrôle de la sécurité et de l’intégrité du réseau et des services d’Orange" a été lancé pour établir les causes du dysfonctionnement et éviter qu'il ne se reproduise. Il sera piloté par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), appuyée par l’Inspection générale de l’administration et l’Inspection générale des affaires sociales, le Conseil général de l’économie et le Commissariat aux communications électroniques de défense. Les conclusions de cette enquête seront rendues publiques dans un délai de deux mois.

"IL FAUDRA ÉTABLIR TRÈS CLAIREMENT LA CAUSE DES FAITS"


"Maintenant, il faudra établir très clairement la cause des faits qui se sont produits, et surtout les moyens pour qu'ils ne se reproduisent plus", indique le Premier ministre Jean Castex. "L'entreprise Orange a diligenté des enquêtes internes. L'État, en ce qui le concerne, a immédiatement ordonné une inspection, dont les résultats seront rendus en toute transparence dès qu'ils seront connus et dont nous tirerons tous les enseignements."

CASTEX DIT SA "VIVE COMPASSION" AUX FAMILLES DES VICTIMES


"Malheureusement, nous déplorons des victimes qui sont susceptibles d'avoir été causées par ce grave incident", note le Premier ministre Jean Castex. "Il y en a quatre présumées, sous réserve de ce que diront les enquêtes judiciaires ouvertes. Je voudrai tout de suite dire ma vive compassion aux familles pour ce qu'il s'est passé."

CASTEX REMERCIE "LES SERVICES DE L'ÉTAT" POUR "LEUR RÉACTIVITÉ"


Le Premier ministre Jean Castex salue "les services de l'État, qui ont mis en place tout de suite des numéros de substitution, plus de 400 dans 90 départements." "Grâce à cette réactivité, la situation a pu être maitrisée", explique-t-il.

"LA SITUATION EST REVENUE SOUS CONTRÔLE"


"Les choses sont rentrées dans l'ordre", affirme vendredi le Premier ministre Jean Castex depuis la caserne de pompiers parisienne de Champerret. "Les préfets de zones nous ont encore signalé quelques légers dysfonctionnements présumés dans quelques parties du territoire national, mais la situation est revenue sous contrôle, au moment où je m'exprime."

CASTEX CHEZ LES POMPIERS


Jean Castex est en visite dans la caserne de pompiers parisienne de Champerret pour évoquer la panne qui a paralysé les numéros d'urgence.

NOUVELLE RÉUNION DE CRISE


Une nouvelle cellule interministérielle de crise va se réunir vendredi à 7h30 pour faire un bilan de la nuit, en présence du Premier ministre Jean Castex, a indiqué Matignon.

UN BÉBÉ VICTIME DES DYSFONCTIONNEMENTS


La préfecture de Vendée a annoncé jeudi 3 juin le décès d'un enfant de 28 mois lors de la panne des numéros d'urgence. L'Agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire a ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur ce drame.

Panne des numéros d'urgence : un bébé de 28 mois décédé en Vendée

FIN OFFICIELLE DES DYSFONCTIONNEMENTS DANS LE MORBIHAN

COMMENT FONCTIONNENT LES NUMÉROS D'URGENCE ? 

UNE NOUVELLE CELLULE DE CRISE


Gérald Darmanin a présidé ce jeudi soir une nouvelle cellule interministérielle de crise pour faire un point sur la situation après le dysfonctionnement massif des services d'appel d'urgence. Une "nette amélioration de la situation a été constatée au cours de la journée", affirme le ministre de l'Intérieur. Un nouveau point d'étape, portant notamment sur le bilan de la nuit, aura lieu vendredi matin. 

UNE AUTRE ENQUÊTE EN VENDÉE


L'Agence régionale de Santé des Pays-de-la-Loire mène une enquête après le décès d'un bébé en Vendée, selon une information de France Bleu, confirmée à TF1/LCI. Elle porte sur la mort d'un enfant âgé de 28 mois, constatée ce jeudi matin, et doit déterminer si elle peut être liée au dysfonctionnement des services d'appel d'urgence rencontré depuis mercredi après-midi.  


Jeudi soir, le préfet de Vendée, Benoît Brocard, a évoqué un "drame" survenu dans le contexte de la panne des numéros d'urgence. 

NUMÉRO D'URGENCE UNIQUE : UNE FAUSSE BONNE IDÉE ? 

LES POMPIERS TÉMOIGNENT 


Les centres d'appels d'urgence ont dû gérer une panne inédite mercredi soir. Il a fallu s'adapter et déclencher au plus vite de nouveaux numéros pour rester joignables. Des sapeurs pompiers se confient à LCI. 

"On a mis 3 ou 4 minutes pour répondre" : comment les pompiers ont géré la panne des numéros d'urgence

UNE SITUATION "EN VOIE D'AMÉLIORATION"

EMMANUEL MACRON RESTE PRUDENT


En déplacement à Martel dans le Lot, Emmanuel Macron est revenu sur la panne géante des services d'urgence. Il faut "comprendre ce qu'il s'est passé techniquement, en tirer les conséquences pour améliorer la résistance des réseaux et faire le bilan de la réaction de crise."


Interrogé sur les excuses du PDG d'Orange, le président a signifié qu'il préférait "avoir une vision claire, complète et instruite du dossier avant de [s]'exprimer", a répondu le Président. 

VANNES : PAS DE LIEN AVÉRÉ ENTRE LA PANNE ET LE DÉCÈS 


Selon le directeur du Centre hospitalier Bretagne Atlantique, Philippe Couturier, "les éléments ne permettent pas de conclure de manière tranchée" à la question du lien entre la mort du patient et la panne des numéros de secours.

LA PANNE RELANCE LE DÉBAT SUR LE NUMÉRO UNIQUE


Pour le capitaine Sylvian Wdowik, cette panne repose la question du numéro unique pour les urgences, le 112. "Chaque numéro a nécessité un numéro de contournement, donc ça créé un peu de confusion pour les citoyens. Avec un numéro unique, un problème sur un numéro, un numéro de contournement et c'est réglé."

NUMÉROS ALTERNATIFS MAINTENUS JUSQU'À VENDREDI


Le ministère de l'Intérieur et Orange ont précisé les solutions qui s'offrent aux usagers face à la panne "partielle, mais significative" qui affecte le bon fonctionnement des numéros d'urgence ce mercredi.

Panne géante : les numéros d'urgence alternatifs maintenus jusqu'à vendredi

SITUATION PAS COMPLÈTEMENT RÉTABLIE A LILLE


Certains habitants des Hauts-de-France ne parviennent toujours pas à joindre le 15. Le chef adjoint du Samu de Lille, Docteur Roch Joly, craint que "le flux d'appels progresse en fin de journée, comme c'est le cas d'habitude et que la panne ressurgisse de façon importante." 

LE PARQUET DE VANNES OUVRE UNE ENQUÊTE


Le parquet de Vannes ouvre une enquête après la mort d'un homme de 63 ans aux urgences de l'hôpital de Vannes, mercredi soir lors de la panne des numéros d'urgence. 


"J'ouvre une enquête en recherche des causes de la mort", a indiqué François Touron, le procureur de la République de Vannes.

DÉCÈS D'UN HOMME DE 63 ANS : L'HÔPITAL OUVRE UNE ENQUÊTE


Un homme de 63 ans qui souffrait du cœur a été admis hier aux urgences. Sa femme qui n'arrivait pas à joindre les services de secours par les numéros habituels a pris la décision de l'emmener directement aux urgences. Il est décédé d'un arrêt cardio-vasculaire aux urgences de l'hôpital de Vannes, malgré les tentatives de réanimation. 


Selon le patron de l'hôpital, il est encore "trop tôt pour établir un lien entre cette panne et le décès de cette personne." Une enquête administrative a été ouverte. 

LA LISTE DES NUMÉROS ALTERNATIFS


Les numéros provisoires mis en place hier demeurent opérationnels jusqu'à demain matin, comme indiqué par Gérald Darmanin. La Sécurité civile les a recensés, département par département. 

NOUVEAU POINT À 18H


Une nouvelle réunion de la cellule interministérielle de crise se tiendra à 18H pour dresser un nouveau point de situation.

LES NUMÉROS ALTERNATIFS MAINTENUS


La cellule interministérielle de crise a décidé de "maintenir les numéros alternatifs jusqu’à demain matin, pour ceux qui éprouveraient encore des difficultés à joindre un service d’urgence sur les numéros classiques", indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.  

EXPLICATIONS


Quel est le chemin d'un appel aux urgences ? Olivier Grosjeanne, du Club des Dirigeants réseaux et télécoms 

RÉACTIONS


Sur LCI, Le professeur Pierre Carli, président du Conseil national de l'urgence hospitalière, "La situation s'est considérablement améliorée par rapport à hier en fin d'après-midi. Il reste à l'heure actuelle des zones d'instabilité, avec à certains moments des appels qui ne passent pas ou pas bien, mais rien à voir avec l'intensité de ce qu'on a pu avoir hier soir."

QUE S'EST-IL PASSÉ, SELON S. RICHARD ?


"C'est un dysfonctionnement majeur certes, mais hier, entre 16h et 22h, 8 appels sur dix depuis un mobile vers les numéros d'urgence ont pu aboutir et 9 appels sur dix depuis un téléphone fixe ont pu aboutir. Il ne s'agit pas du tout d'une coupure totale ou d'une panne géante comme celle de 2012 sur le réseau mobile. Il y a eu des dysfonctionnement (...) mais lorsque les personnes réitéraient leur appel, elles arrivaient à obtenir les services d'urgence." "Un seul appel qui n'aurait pas pu aboutir, c'est déjà gravissime, j'en ai parfaitement conscience", conclut Stéphane Richard.

QUE S'EST-IL PASSÉ ? LE POINT EN VIDÉO

QUE S'EST IL PASSÉ ?


Stéphane Richard s'explique  : "Vers 16h30, hier, nous avons constaté un début de dysfonctionnement sur un équipement critique du réseau. Il s'agit d'une plateforme qui achemine tous les appels qui proviennent d'un téléphone fixe ou d'un mobile vers les numéros d'urgence. Il faut comprendre que cette plateforme, ce n'est pas un ordinateur, ce sont six sites répartis sur six endroits différents qui sont tous redondants : l'un peut prendre la place de l'autre en cas de défaillance.  Et ce système est, par architecture, extrêmement robuste, extrêmement sécurisé. Pour une raison que nous ne connaissons pas pour le moment, qui peut être une opération de maintenance - a priori pas -, qui n'est - certainement pas - une attaque externe, mais c'est plus probablement une défaillance logiciel qui a touché l'intégralité des sites en même temps. Ce n'était jamais arrivé, c'est grave mais rarissime."  

STÉPHANE RICHARD SUR TF1


A l'heure qu'il est, "tout est redevenu normal". Le patron d'Orange "à 13h assure que "l'ensemble du trafic sur les numéros d'urgence est normal sur l'ensemble du territoire national". "Au moment où nous parlons, l'ensemble des numéros fonctionne normalement. Par précaution, les numéros de substitution ont été maintenus. La situation est sous contrôle chez nous". 

STÉPHANE RICHARD


"Mes premiers mots sont pour présenter les excuses d'Orange aux personnes victimes de ce dysfonctionnement et aussi à tous nos partenaires", répète le patron d'Orange, invité du 13H de TF1. 

DÉCÈS À VANVES


Le centre hospitalier de Vannes, où un patient de 63 ans est décédé d'un arrêt cardiaque lors d'une vaste panne des numéros d'urgence, souhaite l'ouverture d'une enquête judiciaire, a annoncé jeudi son directeur lors d'une conférence de presse. "Je souhaite saisir le procureur de la République pour qu’il y ait une enquête judiciaire", a déclaré Philippe Couturier, directeur du Centre hospitalier Bretagne Atlantique

ORANGE S'EXCUSE


L'opérateur de télécommunications a expliqué que la panne résultait d'"un incident technique sur un équipement de type routeur qui achemine le trafic". Sur Twitter, le PDG de l'opérateur, Stéphane Richard, a "présenté ses excuses a  à celles et ceux qui ont été touchés ces dernières heures". 

MORBIHAN 


Une enquête administrative a été "sollicitée par l'Agence régionale de santé" après le décès d'un homme de 63 ans mercredi soir, aux urgences de l'hôpital de Vannes, lors de la panne des numéros d'urgence téléphoniques, a annoncé jeudi la préfecture du Morbihan dans un communiqué. Lors d'une conférence de presse jeudi matin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait indiqué que ce patient souffrait de troubles cardiovasculaires et n'avait pas "pu joindre les services de secours à temps".

Une panne d'un équipement chargé d'acheminer les appels a entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence (15/17/18/112) et aux lignes fixes mercredi entre 16H45 et minuit, rendant les services de secours difficiles joignables à travers plusieurs régions de France. Si le réseau "fonctionne depuis minuit", il reste "sous surveillance", a assuré Orange jeudi. Le PDG de l'opérateur, qui est invité du 13H de TF1 ce mercredi, a d'ailleurs présenté ses excuses tandis qu'une inspection générale des services a été diligentée afin de déterminer la cause et de tirer toutes les conséquences de ce "grave dysfonctionnement"

Toute l'info sur

Panne géante des numéros d'urgence

À la mi-journée, en déplacement à Necker, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a indiqué que "11 régions étaient encore concernées". Pour ce qui est des conséquences, Gérald Darmanin a évoqué "trois accidents". Une enquête administrative a été "sollicitée par l'Agence régionale de santé" après le décès d'un homme de 63 ans mercredi soir, aux urgences de l'hôpital de Vannes. Deux autres cas, dont on ignore les précisions, sont également relevés à La Réunion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 21 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.