EN DIRECT - Evacuation du campement du Millénaire : 1016 migrants ont été pris en charge

DirectLCI
DÉMANTÈLEMENT - Ce mercredi matin s'est déroulée l’évacuation du campement sauvage dit du "Millénaire", porte de la Villette. 1016 personnes y vivant dans des conditions sordides depuis décembre dernier ont été déplacées.
Live

Le préfet d'Ile-de-France Michel Cadot a annoncé que 1016 personnes avaient été évacuées, ce mercredi, au Millénaire, dont 64 jugés "vulnérables". 500 seront relogés dans des structures d'accueil à Paris, principalement des gymnases. Les autres, seront acheminés vers d'autres structures dans le reste de l'Ile-de-France.

La situation au Millénaire est l'objet d'une lourde polémique entre la ville de Paris et le gouvernement, notamment Gérard Collomb, qui ont passé les dernières semaines à s'en renvoyer la responsabilité, alors que les conditions de vie pour les personnes ont depuis longtemps franchi les limites de l'acceptable.

Migrants à Paris : le ton monte entre la Ville et l’Etat, l'association France Terre d'Asile les appelle au dialogue

Migrants à Paris : le ton monte entre la Ville et l’Etat, l'association France Terre d'Asile les appelle au dialogue

Pour la 35e fois depuis trois ans (juin 2015), un campement de migrants est actuellement en cours d’évacuation dans la capitale. Il s’agit du camp dit du "Millénaire", le plus important de Paris, situé sur les bords du canal Saint-Denis, non loin du bassin de la Villette. Il rassemble environ 1600 personnes, majoritairement des Erythréens, des Somaliens et des Soudanais.

Pour la 35e fois depuis trois ans (juin 2015), un campement de migrants a été évacué dans dans la capitale. Il s’agit du camp dit du "Millénaire", le plus important de Paris, situé sur les bords du bassin de la Villette, qui rassemble environ 1600 personnes, majoritairement des Erythréens, des Somaliens et des Soudanais.

Envoyés dans des centres d'hébergement d'urgence d'Île-de-France

L’opération, menée conjointement par la préfecture de région et la préfecture de police de Paris, consistait à inviter les migrants à monter dans des bus en direction de différents sites d’hébergement d’urgence situés à Paris (6 gymnases, 780 places) et dans toute l’Île-de-France (2800 places au total). Pour les publics vulnérables, une quarantaine d'agents de la mairie de Paris sont mobilisés.

Suite à ces évacuations, l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) se rendra dans tous les lieux d’hébergement afin d’effectuer un contrôle des situations administratives.Le campement dit "des Afghans" au bord du Canal Saint-Martin (environ 400 personnes) et le campement de la porte de La Chapelle (400 personnes) seront quant à eux évacués "prochainement".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter