EN DIRECT - SNCF : retards dans les gares de Lyon et de Paris-Bercy suite à plusieurs incidents

LE POINT - Pour l'avant-dernier épisode de la grève reconductible, les perturbations annoncées sont les plus faibles depuis le début du conflit. Sur LCI, le leader de la CFDT appelle à ne pas poursuivre le mouvement pendant l'été, alors que les Français vont partir en vacances. Samedi matin, en plus des grèves, plusieurs incidents ont conduit à des retards dans deux gares parisiennes : gare de Lyon et gare de Bercy.
Live

Ecoutez le témoignage d'une voyageuse bloquée à Paris samedi matin

Un individu a été repéré à la sortie des voies des gares de Lyon et de Bercy à Paris. La police est en cours d'intervention. 

Des retards de plus d'1h15 sont à prévoir au départ et à l'arrivée de ces deux gares. 

TRANSILIEN ET TER


Demain,  des perturbations sont aussi à prévoir sur les Transilien avec 1 train sur 3 Transilien maintenu et les TER avec 1 train sur 2.

INTERCITÉS


Demain, 1 Intercités sur 2 est maintenu

TGV


Demain, 9 TGV sur 10 vont rouler, selon les prévisions de la SNCF

Urgent

TRAFIC POUR SAMEDI 23 JUIN


Voici les prévisions de trafic communiquée à l'instant par la SNCF


3 TRANSILIENS sur 5

1 TER sur 2

9 TGV sur 10

1 Intercités sur 2

4 trains internationaux* sur 5

LAURENT BERGER

LAURENT BERGER


La hausse du Smic de 20% proposée à droite par Guillaume Peltier ? "C'est un jeu de dupes. On augmenterait le Smic net, mais en baissant les cotisations sociales, donc en baissant le salaire différé. Le collectif va exploser, ce sera chacun pour soi"

LAURENT BERGER

LAURENT BERGER

LAURENT BERGER


"Il faut passer par un autre mode d'action que la grève." Le leader de la CFDT justifie son refus de s'associer à de nouvelles mobilisations cette été. "On a obtenu un certain nombre d'avancées dans le cadre de la concertation. Un certain nombre de Français vont partir en vacances, ce n'est pas le moment d'aller perturber."

LAURENT BERGER


Sur le plateau de LCI, le secrétaire général de la CFDT critique la méthode de réforme du gouvernement : "Il y a une volonté de transformer ce pays sans les corps intermédiaires. C'est un déséquilibre démocratique"

INTERCITÉS : les prévisions détaillées pour ce vendredi


+ Paris-Rouen-Le Havre : 2 trains sur 3

+ Paris-Caen-Cherbourg : 1 train sur 2

+ Paris-Granville : 3 trains sur 5

+ Paris-Limoges-Toulouse : 3 trains sur 5

+  Paris-Clermont : 4 trains sur 5

+ Paris-Amiens-Boulogne : 3 trains sur 5

+ Paris-St-Quentin-Maubeuge : 3 trains sur 10

+ Paris-Nevers : 3 train sur 5

+ Bordeaux-Marseille : 1 train sur 2

+ Nantes-Bordeaux : trafic normal

+ Nantes-Tours-Lyon : 1 train sur 2

+ Autres lignes Intercités : pas de train

Urgent

TRANSILIEN : Prévisions de trafic pour vendredi 22 juin


+ RER A : trafic normal.

+ RER B Nord : 1 train sur 2 aux heures de pointe. Changement à Gare du Nord.

+ RER B Sud : 2 trains sur 3 en heures de pointe. Trafic normal aux heures creuses. Changement à Gare du Nord.

+ RER C : 1 train sur 2.

+ RER D Nord : 1 train sur 2. Changement à Châtelet.

+ RER D Sud : 1 train sur 2 sur la branche Melun, 3 trains sur 5 sur la branche C Corbeil. Changement à Gare de Lyon.

+ RER E : 3 trains sur 4.

+ LIGNE H : 2 trains sur 3.

+ LIGNE J : 2 trains sur 3.

+ LIGNE K : 2 trains sur 3.

+ LIGNE L : 1 train sur 2.

+ LIGNE N : 1 train sur 2.

+ LIGNE P : 3 trains sur 4.

+ LIGNE R : 1 train sur 4.

+ LIGNE U : 3 trains sur 4.

+ T4 : 3 trains sur 4.

+ T 11 : trafic normal.

Urgent

LE TRAFIC À PARTIR DE CE SOIR 20h


La SNCF vient de communiquer les prévisions de trafic pour ce vendredi. Elles sont valables à partir de ce jeudi soir 20h.  Le trafic sera toujours perturbé pour les TER, les Intercités et les Transiliens mais beaucoup moins que les précédents jours de grève pour les TGV.


2 TRANSILIEN sur 3 

3 TER sur 5 

9 TGV sur 10 

3 Intercités sur 5 

4 trains internationaux* sur 5

JOURS DE REPOS PAYÉS


Le secrétaire général de l'UNSA ferroviaire, Roger Dillenseger se réjouit sur LCI  d'un "bon jugement qui remet les choses dans le droit chemin". "Ce n'est pas une énorme victoire, c'est juste une remise à l'heure des pendules, un juste retour des choses qui prouvent bien que les organisations syndicales ont parfois raison dans leurs actions "

Urgent

JUSTICE


La SNCF a été condamnée par le tribunal de Bobigny à payer les jours de repos des grévistes. Une victoire pour ces derniers, qui avaient d'abord été déboutés en référé.

MODALITÉS


La CGT vient d'annoncer comment elle comptait poursuivre la grève cet été : elle fait savoir qu'elle "appellera régulièrement à la grève en juillet et août". "Les dates seront dévoilées au fur et à mesure de l'avancée ou non des négociations" sur les suites de la réforme ferroviaire, a déclaré à l'AFP le patron de la CGT-cheminots , Laurent Brun.


Les journées de grève "pourront être calées sur les départs en vacances, mais ne le seront pas exclusivement et majoritairement" car "ce n'est pas notre cible principale", a-t-il expliqué. Il y aura "beaucoup d'autres dates" qui vont correspondre à "des dates de réunions de l'entreprise" SNCF et qui "ne sont pas confirmées" à ce jour, a-t-il ajouté.


Pour rappel, la loi prévoit au minimum un préavis de 48 heures. En attendant, il reste deux épisodes pour la grève reconductible : 22 et 23 juin, puis 27 et 28 juin.

UNSA


Le secrétaire général de l'Unsa-Ferroviaire, Roger Dillenseger, était ce matin sur le plateau de LCI. Alors que le syndicat a annoncé qu'il ne poursuivrait pas la grève au-delà du 28 juin, contrairement à la CGT, il explique : "On va continuer à faire pression sur les négociateurs de la convention collective, mais sans pour autant peser sur les voyageurs". "Chacun garde ses positions", ajoute-t-il à propos de la CGT, et estimant que "le mouvement de 2018 a été un moment, très fort. On a réussi à faire évoluer le projet de loi, et le travail continue."

VIDÉO


Ecoutez la réaction de Sud-Rail à la sortie de l'intersyndicale.

VIDÉO


L'unité syndicale a vécu.

STRATÉGIE


Pour Didier Aubert, le secrétaire général de la CFDT-Cheminots, l'unité syndicale pourra être "reconstruite assez rapidement lorsqu'il faudra peser". En attendant, "il n'est pas question pour la CFDT de faire de la surenchère dès aujourd'hui". Le syndicat estime que seule la négociation du pacte ferroviaire d'entreprise avec la SNCF continue de représenter un "verrou". 

FIN DE LA GREVE UNITAIRE


L'Unsa a décidé de sortir du mouvement après le 28 juin, refusant de  poursuivre en juillet la contestation de la réforme ferroviaire. Pour rappel, ce syndicat a déclaré hier que la CGT envisageait une grève les 2, 6 et 7 juillet. Ce que la CGT n'a pas commenté. 

VIDÉO


Ecoutez les déclarations de Laurent Brun, le patron de la CGT-Cheminots, et de Didier Aubert, son homologue à la CFDT, à l'issue de l'intersyndicale. La CGT appelle notamment les cheminots à "poursuivre la bataille".

Urgent

FIN DE LA REUNION


La rencontre de l'intersyndicale s'est terminée il y a quelques minutes. La CGT a notamment fait savoir qu'elle appelait les "cheminots à poursuivre la bataille" et qu'elle déterminerait "demain les modalités qui seront appliquées en juillet, août et septembre". Sud-Rail poursuivra également le mouvement, contrairement à l'Unsa. La CFDT, qui penche plutôt pour la fin de la grève, a quant à elle fait savoir qu'elle se déterminerait "en toute autonomie".

AMBIANCE


Découvrez les réactions des leaders syndicalistes avant la réunion qui a débuté vers 18h.

REUNION


La rencontre de l'intersyndicale a débuté il y  a quelques minutes. Avant même d'entrer dans la salle, l'Unsa a confirmé qu'elle ne poursuivrait pas la grève au-delà du 28 juin.

DIVISION


Alors que la CGT a appelé à poursuivre la grève en juillet, le front syndical se fissure. L'Unsa annonce dans un communiqué qu'elle "ne poursuivra pas" le mouvement en juillet

LA SUITE

Faire grève cet été ? Si le débat n'est pas encore tranché et devra attendre la réunion de l'intersyndicale, mardi 19 juin, la perspective d'un mouvement pour le premier week-end de départ en vacances prend de l'épaisseur. Si "Le Monde" annonce les dates des 2, 6 et 7 juillet, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots, a promis de "modifier un peu" la proposition., alors que les autres confédérations ont toutes regretté l'annonce faite par le syndicat numéro 1.

"ÇA VA SE TASSER"


Lors des cérémonies au Mont Valérien ce lundi, Emmanuel Macron a été interpellé par un retraité sur les perturbations de la grève SNCF. "Ça va se tasser", a promis le président de la République.

CHIFFRES DU JOUR


Selon la direction de la SNCF, le taux de grévistes en milieu de matinée pour ce 18 juin s’établit à 10,80%. Côté conducteurs, ce chiffre monte à 43%. Pour les contrôleurs, il est de 38%.

Voici les prévisions pour la journée de lundi, 18 juin 2018 : 

2 Transilien sur 3 

3 TER sur 5

 3 TGV sur 4

 1 Intercités sur 2



RER A : trafic normal

RER B Nord : 1 train sur 2. Changement à Gare du Nord

RER B Sud : 2 trains sur 3 en heures de pointe. Trafic normal aux heures creuses. Changement à Gare du Nord

RER C : 1 train sur 2

RER D Nord : 1 train sur 2. Changement à Châtelet

RER D Sud : 1 train sur 2 sur la branche Melun, 3 trains sur 5 sur la branche Corbeil. Changement à Gare de Lyon

RER E : 3 trains sur 4

LIGNE H : 1 train sur 2

LIGNE J : 1 train sur 2

LIGNE K : 2 trains sur 3

LIGNE L : 1 train sur 2

LIGNE N : 1 train sur 2

LIGNE P : 3 trains sur 4

LIGNE R : 1 train sur 3

LIGNE U : 3 trains sur 4

T4 : trafic normal

T 11 : trafic normal

SNCF


La ministre des transports Elisabeth Borne dénonce "la grève politique" de la CGT Cheminots et SUD Rail dont le but n'est pas la "défense du service public" de la SNCF mais "la contestation du gouvernement", dans un entretien au Parisien dimanche.

SYNDICATS


 A la veille d'une nouvelle intersyndicale lundi, la CGT a déjà appelé à de nouvelles dates de grève en juillet.

SNCF


Un peu plus d'un tiers des Français (37%) soutiennent le mouvement de grève des cheminots contre la réforme du secteur ferroviaire, un appui en déclin par rapport au mois de mai, selon le baromètre Ifop du Journal du Dimanche.

PRÉVISIONS DE TRAFIC POUR CE DIMANCHE 17 JUIN


3 Transilien sur 5 

1 TER sur 2 

2 TGV sur 3 

2 Intercités sur 5 

3 trains internationaux (Eurostar et Thalys) sur 4

RÉACTIONS

La SNCF a, de son côté, jugé l'appel de la CGT Cheminots "un peu décalé", et a d'ores et déjà annoncé que la SNCF serait "mobilisée", par l'intermédiaire de son porte-parole Mathias Vicherat, sur BFM.

RÉACTIONS

Même Sud-Rail, numéro 3 à la SNCF, et dont la ligne est comparable à celle de la CGT-Cheminots, n'a pas apprécié : "On avait déjà un accord à deux", s'est étonné Eric Meyer, qui a jugé que cette annonce n'allait "pas dans le bon sens". Sans pour autant rejeter l'hypothèse d'une poursuite du mouvement, bien au contraire. 

RÉACTIONS

"La CGT veut imposer le rythme à tout le monde", a critiqué Roger Dillenseger, de l'Unsa ferroviaire, syndicat réformiste, jugeant l'annonce "inadaptée" et "irrespectueuse". Et de se demander : "Est-ce qu'on a encore une intersyndicale si chacun fait ses annonces tous seuls ? On va y réfléchir".

RÉACTIONS

La CFDT, numéro 4 des syndicats à la SNCF, a de son côté regretté l'annonce. Regrettant que "chacun essaie de jouer sa partition", Didier Aubert, de la CFDT Cheminots, a souligné qu "ce n'était pas du tout ce qui était prévu dans le cadre de l'interfédérale [...] Nous avions convenu de nous revoir lundi pour analyser les résultats de la réunion tripartite de cet après-midi."

RÉACTIONS

A cette adresse de la CGT-Cheminots, le ministère des Transports a fait valoir le fait que le texte était arrivé à la fin de son processus législatif : "La loi a été votée démocratiquement, et elle s'appliquera. La démocratie a tranché, et la CGT ne peut pas l'ignorer".

PROLONGATIONS


La grève lancée le 3 avril dernier doit durer jusqu'au 28 juin, mais elle va "se poursuivre" durant l'été, a annoncé ce matin Laurent Brun, de la CGT Cheminots, au micro de franceinfo. "Pour combien de temps ? On verra. Comment ? On verra. Il n'est pas question de s'arrêter au calendrier, puisque le gouvernement souhaite passer en force", a-t-il déclaré.

DÉFINITIVEMENT VOTÉ


Après l'Assemblée hier, le Sénat vient d'adopter en 2e lecture en fin de matinée -254 voix pour, 82 contre- le projet de loi sur la réforme ferroviaire.  Le texte est donc définitivement validé.

TERMINUS POUR LA LOI


Après l'Assemblée hier, le Sénat doit voter aujourd'hui définitivement la loi sur la réforme ferroviaire. De leur côté, les cheminots appellent à poursuivre le mouvement, au moins jusqu'au 28 juin, dernier jour de la grève reconductible.

Urgent

VOTÉE


L'Assemblée vient d'adopter à une très large majorité (452 voix pour, 80 contre) la réforme de la SNCF. Ultime étape de son parcours parlementaire, le Sénat à majorité LR votera le projet de loi demain.

GRÈVE


La CGT, FO et les organisations de jeunesse UNL et Fidl appellent à une journée de mobilisation le 28 juin, avec des "initiatives" sur tout le territoire, pour la défense des étudiants, travailleurs, chômeurs et retraités.


C'est la première fois depuis la loi travail de 2016, que la CGT et FO organisent ensemble une mobilisation interprofessionnelle. Dans un communiqué, elles invitent les autres syndicats à "se réunir dès fin août pour analyser la situation sociale" et "envisager" des initiatives unitaires.

La grève reconductible à la SNCF arrive à sa fin. Vendredi 22 et samedi 23 juin marquent l'avant-dernier épisode de ce mouvement qui a débuté le 3 avril et se finira le 28 juin.


Selon les prévisions de la direction, les perturbations seront limitées puisque 9 TGV sur 10 et 1 Intercités sur 2 circuleront, ainsi que 3 Transiliens sur 5 et 1 TER sur 2.

Pour rappel, la CGT et Sud-Rail ont décidé de continuer la grève cet été. Mais ils n'ont pas établi de calendrier. Ils appelleront à des arrêts de travail au coup par coup, en respectant le préavis légal de 48 heures.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter