En France, une plainte pour viol est déposée toutes les 40 minutes

SOCIÉTÉ
CRIME - On estime que seulement 10% des agressions sexuelles donnent lieu à un dépôt de plainte en France. Or selon des chiffres révélés ce mardi par "Le Figaro", cela représente tout de même 33 plaintes par jour.

Une toutes les quarante minutes en moyenne. Selon des chiffres révélés par Le Figaro ce mardi, 12.768 plaintes pour viol ont été enregistrées l'an dernier. Soit une augmentation de 18% par rapport à 2010, ajoute le quotidien. Dans le même temps, les plaintes pour viols sur mineurs ont même augmenté de 20%.

Chaque jour, ce sont donc 33 viols qui sont déclarés en France, note le quotidien, précisant qu'"il ne s'agit que des affaires signalées aux autorités de police et transmises aux parquets". D’une part, toutes les victimes ne déposent pas plainte et d’autre part, certaines plaintes ne donnent pas de suites, "faute d’aveux, de preuves ou d’indices suffisamment concluants". Ces chiffres ne représentent donc "que la partie émergée de l'iceberg"... 

Seulement 10% des victimes déposent plainte

"Les enquêtes de victimation (sondages de grande ampleur réalisés par l'Insee auprès de victimes, ndlr), attestent que le taux de plainte pour viol est inférieur à 10%", confirme Christophe Soullez, directeur de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) , au Figaro. Avant d’indiquer : "Il est difficile de dire aujourd'hui si ce sont les actes ou la révélation de ces actes qui expliquent l'inflation statistique de ces dernières années." 

An plan géographique, Le Figaro relève que le nombre de faits rapportés à la population place "la Guyane en tête des départements les plus exposés à ce type d'atteintes, statistiquement parlant : un viol annuel pour 2000 habitants en moyenne". Viennent ensuite la Martinique et la Guadeloupe, puis Paris, avec plus de 600 viols déclarés en 2014.

A LIRE AUSSI
>>
Des témoins passifs devant un viol : un film choc pour éveiller les consciences
>>
Que faire si vous êtes témoin d'un viol ou d'une agression sexuelle ?  

Sur le même sujet

Lire et commenter