"En moyenne, ça dure 10 minutes" : une campagne "coquine" pour stimuler les inscriptions sur les listes électorales

SOCIÉTÉ

MALIN - La commune de Sotteville-lès-Rouen, en Seine-Maritime, a décidé de faire une campagne décalée pour inciter les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre.

Un fond rouge sombre, capitonné.  Un slogan : "En moyenne, ça dure 10 minutes…" Et un logo bien connu, celui de l’interdiction au moins de 18 ans. Depuis fin novembre, des affiches plus que suggestives ont envahi les rues de Sotteville-lès-Rouen, en Seine-Maritime. Il y en a partout : affichettes dans les lieux publics et les petits commerces, mais aussi sur les sucettes de JC Decaux ou encore sur le bulletin municipal. 

Publicité pour une chaîne érotique ? Annonce pour un film pour adulte ? Pas du tout. C’est une campagne de communication très sérieuse de la Ville pour… inciter les habitants à s’inscrire sur les listes électorales. Elle court sur tout le mois de décembre, en parallèle de permanences exceptionnelles mises en place par le service population, pour faciliter les inscriptions, en mairie mais aussi sur le marché de la place de l’Hôtel-de-Ville le dimanche, ou encore dans les maisons citoyennes. Au plus proche des gens.

Car c’est bien là le but de la démarche : cibler les "mal-inscrits", c’est-à-dire les citoyens qui ont déjà été inscrits sur les listes, mais qui ont déménagé ou ont changé de vie, et n’ont pas forcément pris le temps de se réenregistrer sur leur lieu de domicile. Selon des données de l’association des maires de France, plus de 7 millions de citoyens seraient concernés en France, en ayant une adresse électorale qui ne correspond plus à leur lieu de domicile. Et cette tendance ne cesserait d’augmenter depuis 2007, concernant des personnes souvent âgées de 20 à 45 ans, plutôt diplômées et actives. Au final, l’abstention est de près de 30 % chez ces électeurs qui ne sont pas appelés à voter dans leur commune de résidence. C'est donc en pensant à eux que la Sotteville, plus de 20.000 habitants, a mis en œuvre un système de permanences exceptionnelles pour s'inscrire sur les listes électorales jusqu'à fin décembre…. Et a trouvé le ton pour faire connaître le dispositif.

C’est la direction de la communication de la Ville qui a planché sur la campagne. L’idée était de partir sur du "décalé", explique à LCI le service communication de Sotteville. Ils ont eu quelques idées : les élections, c’est interdit aux moins de 18 ans. C'est donc réservé aux adultes. A  partir de là, ils se sont éclatés. "En partant sur ce principe, on a cherché à décliner le côté coquin, avec le petit fond matelassé." Quant au slogan "En moyenne, ça prend 10 minutes… ", il s’appuie sur des données bien sérieuses, affirmées par d’éminents spécialistes du sujet. "Nous avons trouvé plusieurs études sur la durée moyenne des rapports sexuels", indique encore le service com’. "Certains docteurs estiment la durée moyenne à 7, 3 minutes, d’autres le situent entre 3 et 7 minutes." Quoi qu’il en soit, cela reste plutôt rapide. Bref, la Ville a donc fait sa propre moyenne, et a filé la métaphore avec l’inscription sur les listes électorales qui est, elle aussi, très rapide. "Une fois qu’on s’est déplacé en mairie, l’inscription se fait vraiment en 2, 3 minutes", assure-t-on. "Tout l’enjeu est de rappeler cela."

Encore deux semaines pour... passer à l'acte

A Sotteville, la campagne a interpellé. "On a eu des échos auprès des habitants", sourit le service communication. "Il y en a qui retiennent bien le côté choc, d’autres qui comprennent moins le message, mais ont bien vu la campagne. Cela a aussi été relayé par beaucoup de médias." 

La campagne a interpellé, d’accord. Mais a-t-elle prouvé son efficacité ? Et bien, on dirait.  "On tourne à une quarantaine d’inscriptions par jour, c’est beaucoup", rapporte-t-on à la Ville. Et ce même si les années aux échéances électorales importantes, comme la présidentielle, l’intérêt des électeurs se manifeste davantage. Au dernier bilan, 366 demandes d’inscriptions ont été enregistrées à Sotteville du 1er au 20 décembre. Beau succès… qui n’est peut-être pas terminé : "Il reste encore deux samedis de permanences exceptionnelles* pour ceux et celles qui ne sont pas encore… passés à l’acte", rappelle le service com’. Le message est bien passé.

* Les samedis 24 et 31 décembre de 8h30 à 12h à l’Hôtel de ville de Sotteville.

Lire aussi

En vidéo

Comment s'inscrire sur les listes électorales, mode d'emploi

Et aussi

Lire et commenter