Enlèvement et viol de Chloé dans le Gard : son bourreau condamné à la perpétuité

Enlèvement et viol de Chloé dans le Gard : son bourreau condamné à la perpétuité

JUSTICE - Kamel Bousselat, jugé devant les assises de Nîmes pour l'enlèvement, le viol et la séquestration de Chloé en 2012, alors que la jeune fille était âgée de 15 ans, a été condamné mercredi à la réclusion à perpétuité avec 20 ans de sûreté.

Quatre ans après l'enlèvement à Barjac (Gard) de la jeune Chloé, séquestrée et violée durant une semaine avant d'être retrouvée vivante dans le coffre d'une voiture en novembre 2012, le verdict est tombé pour son ravisseur. Kamel Bousselat a été condamné mercredi par la cour d'assises du Gard à une peine de réclusion criminelle à perpétuité assortie de 20 ans de sûreté.

L'avocat général Stéphane Bertrand avait requis la réclusion criminelle à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté, estimant que l'accusé était "le portrait type du prédateur sexuel dangereux, récidiviste". Il avait estimé que le traitement de "castration chimique" que prend le prévenu était sans effet sur lui, et qu'il constituait une "bombe à retardement".

Le calvaire de Chloé

Agé de 36 ans, Kamel Bousselat avait été condamné en 2009 par le tribunal correctionnel de Nîmes à 5 ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l'épreuve, pour une série d’agressions sexuelles commises deux ans plus tôt. Il était sorti de prison le 14 septembre 2012, soit moins de deux mois avant le rapt de Chloé, qui était alors âgée de 15 ans.

Violée au moins à sept reprises au cours d'un long périple en voiture à travers la France, l'Italie et l'Allemagne, la jeune fille avait été également enfermée jusqu'à sept heures par jour dans le coffre de la voiture de son ravisseur. C'est finalement à la suite d'un accident de voiture en Allemagne que l'adolescente avait été retrouvée par la police du pays, tandis que son agresseur s'était enfui. Rapidement appréhendé, l'homme originaire de Bagnols-sur-Cèze (Gard) avait été extradé vers la France.

Avant le verdict, devant la cour d'assises mercredi matin, Kamel Bousselat a déclaré : "J'accepterai la peine qui me sera infligée parce que je la mérite". Sa victime, elle, avait demandé mardi à revenir à la barre pour exiger des excuses de son bourreau. Il y a eu des victimes avant moi mais je serai la dernière, je peux vous l'assurer", avait-elle lancé à la cour, demandant que Kamel Bousselat soit "enfermé" et "ne sorte jamais".

A LIRE AUSSI 
>> Enlèvement de Chloé Rodriguez : ses parents racontent
>> 
Affaire Chloé : des défaillances qui laissent perplexe

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.