Bling-bling, chauvines, érotiques… Les fèves les plus insolites que vous pouvez trouver dans votre galette des rois

Bling-bling, chauvines, érotiques… Les fèves les plus insolites que vous pouvez trouver dans votre galette des rois
SOCIÉTÉ
DirectLCI
INVENTIFS – Attendues par les clients et devenues un outil marketing pour les boulangers, ce sont les stars des galettes des rois : les fèves sont de sortie. LCI a fait un petit tour de France pour trouver les plus originales.

C’est le petit plaisir du début d’année : pas question de commencer tout de suite la cure de bouillon allégé, les galettes des rois sont de sortie. Selon la tradition, elles se consomment à l’Epiphanie, qui tombe le deuxième dimanche après Noël, le week-end prochain donc (mais l'Epiphanie se célèbre le 6 janvier selon la Bible). Mais force est de constater que tout le monde a déjà plus ou moins craqué. Et les véritables stars du gâteau, ce sont elles : les fèves.  Alors, que vous réservent les boulangers et fabricants cette année ? LCI a fait un petit tour de France pour dénicher les plus originales. 

Les plus chauvines

Forcément, il fallait aller les chercher chez les Bretons. A Douarnenez, la boulangerie des Plomarc'h se creuse les méninges chaque année pour trouver comment relooker le petit objet. Et en 2017, ce sont les communes du canton qui sont à l’honneur : Thierry Lucas, le boulanger, a fait fabriquer des fèves représentant les panneaux des communes, avec les noms de Douarnenez, Pouldergat ou Le Juch et Tréboul. Des fèves uniques et locales. 

L’air de rien, ces petits bouts de faïence placés dans les galettes constituent un bel enjeu pour les commerçants. Le boulanger Thierry Lucas raconte à France bleu Breizh Izel : "Quand je fais des fèves classiques, on en vend 500 à 700. Là, on double quasiment la mise !"  Cette année, il a commandé plus de 1.200 fèves.

Les plus transparentes

Des fèves… en verre. C’est l’idée insolite – et unique – qu’a eu la verrerie de Passavant-la-Rochère, en Haute-Saône : créer en édition limitée une collection de fèves entièrement faites en verre. 2.000 fèves portant l’emblème et les initiales de La Rochère sortent ainsi des grands fourneaux de l'atelier. Et elles sont utilisées dans la région : "Ça permet de sauver notre savoir-faire", se réjouit ainsi un artisan de Faverney sur TF1. Attention, tout de même, à ne pas croquer trop fort. 

En vidéo

Épiphanie : des fèves en verre en édition limitée

Les plus "fait-main"

Dans leur petit atelier des Vosges, à Autreville, dans l'est de la France, Christel et Muriel Nex sont parmi les derniers artisans à fabriquer entièrement à la main les fèves qui garnissent les galettes des rois. Leur atelier produit entre 40.000 et 50.000 fèves chaque année. 


Des boulangers et pâtissiers de la France entière y passent leurs commandes, en demandant des dessins particuliers ou en choisissant parmi les créations des deux sœurs. "Il n'y a pas deux fèves avec le même coup de pinceau", rappelle Christel à l'AFP. La production ne va pas augmenter : "On n'a pas de machine : tout est fait avec nos mains. Donc si on veut garder la même qualité, on ne peut pas augmenter le volume". Chaque année, les deux sœurs essaient de varier les sujets et les thèmes. Mais essaient malgré tout de garder un sujet sur la Lorraine, et des compositions plus colorées pour les enfants. 

Les plus "coquines et sensuelles"

"Coquine et sensuelle, la galette des rois 'K'arré" . C’est ce que promet le panneau d'accueil de la boulangerie de Longevelle-sur-Doubs, en Bourgogne. Ici, la galette a une forme carrée, et s'écrit "Karré". Car le "K" fait allusion à… Kamasutra. C’est en effet l’idée qu’ont trouvé les boulangers du coin pour égayer un peu la traditionnelle galette des rois : ils ont fait créer une dizaine de fèves différentes, reproduisant des positions du Kamasutra, telles que l’union du lotus ou le phénix. 


Cyril Démoulin, le boulanger, veut avec cette création faire un peu rire les clients et détendre les fins de repas. Mais reconnaît aussi, dans l’Est républicain, que la fève est un petit "outil marketing" : les ventes de sa boulangerie ont ainsi progressé de 25%. Mais ne vous inquiétez pas : les enfants ont eux aussi droit à leur galette des rois, sans craindre d’être choqués par les versions coquines : à côté des galettes "Kamasutra" restent celles, plus traditionnelles pour les enfants, qui cachent des fèves à l'effigie des Simpsons. La version sage.

La plus bling-bling… et solidaire

A Clermont-Ferrand, un véritable diamant, d’une valeur de 400 euros et de 0.07 carat, est offert à celui qui trouvera la bonne  fève, de la forme d’un petit rouleau à pâtisserie. Derrière cette initiative se trouve une association de service à la personne clermontoise, AEP. Elle espère vendre 500 galettes, indique-t-elle à France 3 Auvergne, et récolter ainsi assez d’argent pour assurer le portage des repas aux personnes âgées tout au long de l’année. Et on dirait que l’idée est bonne : depuis l’annonce du lancement, le standard de l’association, auprès de qui les clients passent commande, explose. 

La plus "mise en abyme"

Le gourmand croque sa galette des rois, et tombe… sur une galette des rois. Cette année aussi, des nombreuses fèves ayant la forme d’un gâteau circulent, que ce soit celle d'une tarte aux pommes, aux fraises… Quel intérêt ? Nul ne sait… Peut-être avez vous une idée ?

La plus "bon plan"

Une de mangée, un an de gagné… A Paris, la toute jeune boulangerie Farine & O, installée rue du Faubourg-Saint-Antoine, fait gagner un an de baguettes tradition gratuites à celui qui tombera sur la bonne fève. Si le tirage de votre galette ne donne rien, il reste une autre chance : réunir une série de six fèves en forme de pendentifs porte-bonheur, indique le site Vivre Paris. Sont aussi à gagner, suivant la fève tirée, des bons pour des ateliers de pâtisserie ou encore des viennoiseries. Bref, c’est encore Noël. 

Nous n'avons pas encore repéré en revanche cette année de lingots d’or dans les galettes des rois, comme il en a déjà existé. Si vous le voulez vraiment, la boulangerie la plus proche qui en propose est à Lausanne, chez le pâtissier Michel Monnet, alias Pépé Biscuitier. Vous aurez une chance sur 20 de trouver un lingot, rapportent les médias suisses. Un taux de probabilité qui semble laisser toute leurs chances aux gourmands !

En vidéo

"On sait que c’est sans fin" : ces (très) gros collectionneurs de fèves

En vidéo

VIDEO. Épiphanie : des fèves en verre en édition limitée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter