#EtatDurgenceTips : les astuces des Algériens pour vivre en état d'urgence

#EtatDurgenceTips : les astuces des Algériens pour vivre en état d'urgence

Société
DirectLCI
TERRORISME - Alors que l’état d’urgence a été prolongée ce jeudi de trois mois par un vote de l’Assemblée nationale, des Algériens, qui ont vécu cet état de guerre pendant 19 ans, donnent leurs petits conseils et expériences pour s’en sortir. A lire sur Twitter via le mot dièse #EtatDurgenceTips.

Tendre l’oreille en entendant une sirène de police. Regarder un peu plus attentivement les voisins dans le métro. Ne plus s’étonner qu’un vigile demande d’ouvrir son sac en entrant au supermarché. Ni de voir des policiers patrouiller dans son quartier. Depuis vendredi, depuis les attentats, la France a basculé en état d’urgence. Une disposition exceptionnelle qui restreint certaines libertés fondamentales, pour faciliter l’action des forces de l’ordre contre le terrorisme. Ce jeudi 19 novembre, les députés ont voté sa prolongation pour les trois prochains mois. 

Mais cet état que les Français commencent juste à apprivoiser , ils sont nombreux à l’avoir pratiqué, de l’Egypte au Mali, Tunisie, Nigeria… Mais l’Algérie est grande championne : l’état d’urgence y a été en vigueur pendant dix-neuf ans. Il a été mis en place en 1992, au départ pour un an pour lutter contre la menace islamiste, et n’a finalement été levé qu’en 2011. Autant dire qu’ils maîtrisent bien le sujet.

Des vies racontées en 140 signes

Fort de cette expérience, et désirant généreusement la faire partager, des Algériens ont décidé de "partager leurs petites astuces avec leurs amis français" pour survivre en milieu hostile. L'appel à soutien e a été lancé sur Twitter par @Toophyk il y a une vingtaine d'heures. Et il a été vite suivi, via le mot dièse #EtatDurgenceTips . "Après 10 ans de terrorisme, on peut même écrire des livres ! Un agenda pour le nouvel an avec un conseil tous les jours", plaisante Amina.

Leurs petites phrases en 140 signes illustrent ce qu’est concrètement leur vie. Lamaïssa  y dit "la peur de laisser sortir mes enfants après 17 h. Ma vie en souffrance". Samil, Benlarama, Aboumazza, ou  encore Amina y livrent leurs trucs et astuces, pour devenir transparent, se faire oublier : se "raser chaque jour pour éviter les problèmes", "ne jamais transporter de gros sacs ou de grosses boîtes", ne "jamais, jamais, jamais sortir sans ses papiers d’identité", "avoir l'air détendu", "répéter dans sa tête : Je suis innocent, j'ai rien fait, je suis innocent, j'ai rien fait !". "Et surtout, ne pas oublier de ranger les kalachnikovs !"  complète Riadus. Car oui, l’humour – bien noir – est aussi là. Petit tour de tweets.


Attention, humour noir aussi. Sans doute la meilleure riposte.


Merci pour les tips... Alors, qu’en feront les Français ? Là encore, Yasmina, qui fait tourner ses conseils, préfère en rire. La faute à leur légendaire réputation de non-discipline : "Déjà qu’ils se sont rassemblés pendant l’interdiction de rassemblement, vous pensez qu’ils vont nous écouter ?"

EN SAVOIR +
>> Sur Twitter, l'humour après les attentats
>> Attentats de Paris : qu'est-ce que l'état d'urgence décrété par François Hollande ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter