Euromillions : conseillers bancaires, groupes de parole et psychologues... la nouvelle vie du gagnant des 200 millions

Le gagnant français de l'EuroMillions va bientôt avoir sur son compte 200 millions d'euros, le plus grand montant jamais gagné dans l'Hexagone. Que faire avec une telle somme ?

SUPER-MILLIONNAIRE - Être super-super-riche... Le ou la gagnante du jackpot record de 200 millions d'euros va devoir se familiariser avec une fortune aussi démesurée que soudaine. Pour ce type de gains, la Française des Jeux a prévu un accompagnement spécifique.

157 millions, 170 millions, ces sommes remportées à l'Euromillions par des heureux gagnants en France avaient déjà de quoi donner le tournis. Mais à côté du joueur qui a coché vendredi les cinq bons numéros et les deux étoiles du super pactole de 200 millions d'euros, ils passeraient presque pour des millionnaires de seconde catégorie. Il faut dire que c'est la toute première fois que la cagnotte de l'Euromillions atteint une telle somme. De quoi profiter de ses gains pendant de longues années et s'offrir une vie très confortable. 

Mais de quoi aussi avoir des sueurs froides, et pour longtemps. Car être super-riche, ça ne s'apprend pas dans la seconde. C'est peut-être pour cela d'ailleurs que cette fortune tombée du ciel n'a pas toujours fait que des heureux. Consciente de l'enjeu, la Française des jeux a mis en place un accompagnement spéciale pour les grands gagnants que ce soit au Loto ou à l'Euromillions. 

Des ateliers pour apprentis Crésus

Ainsi, comme pour tous ses camarades, notre vainqueur historique pourra bénéficier de services gratuits d'accompagnement pour apprendre à gérer, au mieux, son magot, en présence de conseillers bancaires, de coachs, de psychologues. "On leur propose des rendez-vous réguliers avec des ateliers collectifs où il y a une vingtaine de gagnants. Ces ateliers leur permettent de glaner énormément d'informations sur la gestion de patrimoine, sur la gestion notariale", confie sur LCI  Isabelle Cesari, la responsable des Relations grands gagnants à la FDJ. 

Comptes à terme, assurance-vie, fiscalité des plus-values, sicav, obligation, ISF... Le ou la gagnante va en effet devoir se familiariser avec un tout nouveau vocabulaire. Mais pas que. Ces sessions pour apprentis Crésus, qui se déroulent à distance, en "visio" à cause de la pandémie de Covid-19, permettent aussi de libérer la parole. "On mise également sur le développement personnel avec des ateliers sur la motivation, sur la confiance. Une étape essentielle qui permet de s'inscrire dans une dynamique de projet", poursuit Isabelle Cesari.

Lire aussi

Autre bienfait de ces ateliers, des gagnants d'âges et de milieux très différents s'y rencontrent. Et les nouveaux peuvent profiter des petites astuces des anciens. "Ca leur permet de se retrouver et d'échanger ensemble, ce qui est fondamental", confirme Isabelle Cesari. Mais le premier conseil que la jeune femme entend donner aux gagnants pour qu'ils profitent au mieux de leur jackpot, et surtout qu'ils ne perdent pas pied, c'est de prendre leur temps. "Il faut prendre le temps de la réflexion", dit-elle. Un mantra que l'heureux veinard peut d'ores et déjà mettre en application - tout en sachant qu'il n'a que 120 jours pour récupérer son gain.  

Sur le même sujet

Lire et commenter