Europol vous invite à identifier des objets pour l'aider à remonter la trace de pédophiles

SOCIÉTÉ

À LA LOUPE - L’agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité a lancé ce jeudi une campagne afin que le public l'aide à remonter jusqu'aux pédophiles ou leurs victimes.

"Les plus petits détails peuvent parfois aider à résoudre une affaire", estime Europol. C'est pourquoi l'agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité a lancé jeudi une campagne dénommée "Stop Child Abuse - Trace an object" afin que le public l'aide à remonter jusqu'aux pédophiles ou leurs victimes. 

Pour ce faire, l'office diffuse des clichés dénichés sur Internet et qui sont liés à des agressions sexuelles ou des viols sur des enfants. Des objets très banals comme aussi bien un t-shirt, un sac plastique, un badge, du shampoing ou encore une cabine de douche qui deviennent des indices permettant d’identifier le lieu où ont été prises les images. Pour les consulter, cliquez ici.

Europol s'était déjà distingué en publiant par exemple, à l'automne dernier, le calendrier de l'avent des fugitifs les plus recherchés.

Lire aussi

En vidéo

Pédophilie : une association vient en aide aux victimes

Une méthode qui a déjà fait ses preuves

Déjà deux cas ont été résolus grâce à ce système.  Des sacs de course au second plan d'une photo, provenant d'un magasin norvégien, ont permis de remonter la trace d'un pédophile. Sur un autre cliché, ce sont des poubelles qui ont emmené les gendarmes jusqu'en Belgique. 

Les citoyens qui les reconnaissent sont donc appelés à partager leurs informations avec Europol, ce qu’ils peuvent faire de manière anonyme.

Il y a toutefois un risque comme l'explique Anatole, un gendarme français à nos confrères du Parisien, les pédocriminels peuvent prendre conscience que le moindre détail peut les trahir et décider d'aseptiser alors au maximum leurs images et vidéos pour ne pas être découverts.  Mais comme le précise le policier, ils sont nombreux à prendre déjà toutes les précautions possibles : "Si cette campagne permet de sauver ne serait-ce qu'un seul enfant, son objectif aura été rempli". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter