Eva Lion, la youtubeuse nazie qui trouvait Hitler "adorable"

SOCIÉTÉ
POLEMIQUE - A 18 ans, cette youtubeuse pas comme les autres, commence à faire parler d'elle. Pas de tuto coiffure ni de conseils beauté, Eva Lion (ou Evalion) fait polémique en assumant son "amour" du nazisme à grande échelle sur le web.

Eva a 18 ans et, comme beaucoup de jeunes filles de son âge, elle enregistre des vidéos dans sa chambre qu’elle poste sur YouTube. A première vue, rien ne la différencie des youtubeuses qui parlent vernis à ongles, rouge aux lèvres ou coiffure et pourtant… Comme le révèle Slate  dans un article paru le 31 mai (qui rebondit sur une vidéo publiée à ce sujet par le youtubeur Mathieu Sommet), la jeune Canadienne a tendance à diffuser des messages antisémites, racistes, homophobes et nazis. Pire, Eva voue un véritable culte à Adolf Hitler, qu’elle trouve "adorable".

Vantant l’idéologie nazie, elle compte près de 18.000 abonnés sur Twitter et distille son amour pour le dictateur en ajoutant à son pseudo le nombre "88", correspondance numérique de "Heil Hitler", le salut fasciste adopté par le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) fondé par Hitler. Le 27 avril dernier, la jeune fille fait scandale en célébrant l’anniversaire de la naissance du fondateur du nazisme devant un poster de lui, avec des cupcakes recouverts d’une croix gammée en chocolat. "Hitler n’était pas si diabolique, il n’était pas méchant du tout. (…) C’est l’une de mes personnalités préférées."

Même pas peur des règles de Youtube

Eva enregistre des vidéos dans lesquelles elle explique "comment identifier les juifs", pourquoi "l’inceste est halal dans l’islam", pourquoi "la culture du viol est un mythe"et s’attaque aux homosexuels et aux personnes de couleurs. Dans une vidéo visant à expliquer "comment résoudre le problème juif", la jeune Canadienne déclare : "Notre plus grand avantage contre les juifs est qu’on les surpasse en nombre, ils sont en minorité même s’ils ont beaucoup de pouvoir. Nous devons réveiller les gens, leur donner la pilule rouge, leur faire réaliser qui est leur vrai ennemi pour qu’ils puissent les attaquer et que nous puissions gagner". 

A LIRE AUSSI >>  Vu de Twitter : le documentaire "Après Hitler" a laissé les Twittos impressionnés et choqués

Comme le précise Slate , Eva n’a que faire que l’on signale le contenu de ses vidéos et que YouTube supprime ses comptes, pour la seule et bonne raison que ses enregistrements sont constamment relayés sur d’autres plateformes d’hébergement ou comptes fans. En outre, Eva se fiche d’être censurée par le géant de la vidéo en ligne, s’affranchit des règles du site et multiplie les canaux de diffusion à travers le web pour que ses œuvres ne meurent jamais.

A l’image de la cruauté de Hitler, les messages d’Eva se répandent à grande échelle sur Internet. Certains l’adulent, d’autres crient au scandale, mais nombreux sont ceux qui estiment que la jeune fille cherche uniquement à faire parler d'elle. Ni la police, ni la justice ne se sont encore intéressés à son cas. Au Canada, la liberté d'expression est bien plus étendue qu'en France et bénéficie d'une garantie constitutionnelle en vertu de la Charte canadienne des droits et des libertés . Elle encadre toutes les activités expressives même si le message heurte les sensibilités ou appelle à la violence. 

Ce qui lui laisse toute liberté pour enregistrer des audiobooks de "Mein Kampf", le livre écrit par Hitler entre 1924 et 1925, notamment lorsqu'il était en détention à la prison de Landsberg en Allemagne, pour répandre gratuitement la parole de sa "personnalité préférée".

A LIRE AUSSI  
>>  Fayard rééditera bien "Mein Kampf" en 2016
>> Peut-on rééditer "Mein Kampf" ?
>>  Après "Game of Thrones", Iwan Rheon va interpréter Hitler jeune à l'écran

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter