Évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : 2500 militaires et gendarmes prêts à être mobilisés

Évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : 2500 militaires et gendarmes prêts à être mobilisés

Société
PRÉPARATION - Selon les informations de RMC confirmées à LCI, le gouvernement est prêt à mobiliser pas moins de 2500 militaires et gendarmes afin de procéder à une évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Selon le collège d'experts qui s'est penché sur le dossier de l'aéroport, elle devra être évacuée "quoiqu'il arrive".

Gérard Collomb l'a confirmé sur Europe 1 mardi : après qu'un collège d'experts a rendu au gouvernement ses conclusions concernant le projet aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes, la ZAD ( "zone d'aménagement différé" ou "zone à défendre" selon les militants) devra être évacuée. Des propos confirmés sur notre antenne par la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson, qui a expliqué jeudi : "Il va falloir évacuer la ZAD, quoiqu'il arrive."

En vidéo

Brune Poirson sur Notre-Dame-des-Landes : "Il va falloir évacuer la ZAD, quoi qu'il arrive"

Et le gouvernement, tout en assurant "privilégier le dialogue", ne donne pas franchement les garanties d'une évacuation pacifique. Selon les informations de RMC confirmées ce vendredi 5 janvier à LCI, l'Etat serait en effet prêt à mobiliser 2500 militaires et gendarmes afin de déloger les personnes présentes sur la ZAD qui s'opposeraient à tout accord. Par ailleurs, des repérages auraient déjà été réalisés, sur le terrain, à l'aide de drones, par les autorités. 


Mardi, l'interview de Gérard Collomb sur Europe 1 sonnait déjà comme un avertissement : "On sera obligé à un moment donné d'employer la force" a-t-il notamment déclaré. Poursuivant : "Bien sûr, on réfléchit toujours sur la façon dont les choses doivent se passer, je suis plutôt pour une France pacifiée que pour une France d'affrontement. Nous allons essayer de régler ce problème, qui est un problème qui dure depuis des années et des années." 


La décision gouvernementale concernant l'avenir de la zone aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes -maintien du projet ou extension de l'aéroport existant à Nantes- sera connue à la fin du mois de janvier. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Notre-Dame-des-Landes : après l'abandon et l'évacuation, le dépôt des dossiers

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter