Expérimentation des caméras-piétons dans la police municipale : un bilan "très positif", juge l'Intérieur

Société
DirectLCI
SECURITE - Le ministère de l'Intérieur se félicite du bilan "très positif" de l'expérimentation des caméras-piétons dans la police municipale, qui s'est achevée dimanche soir. Un rapport sera transmis au Parlement dans les prochains jours, en amont d'une proposition de loi qui doit être examinée le 13 juin.

Les maires concernés applaudissent cette innovation. Deux ans après le lancement de l'expérimentation des caméras-piétons dans la police municipale, qui s'est achevée dimanche soir, le ministère de l'Intérieur a salué le "bilan très positif" de cette mesure testée dans plus de 300 communes françaises. 


Selon le ministère, cette expérimentation s'inscrivait "pleinement dans la démarche initiée avec le lancement de la police de sécurité du quotidien".  L'enregistrement des interventions des agents de police municipale au moyen de caméras individuelles, déjà pratiqué dans la police nationale et la gendarmerie, est destiné à améliorer les rapports entre les forces de l'ordre et la population.

Une loi en perspective

Mercredi, le maire LR de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, avait annoncé qu'il ne retirerait pas les caméras des équipements de sa police municipale, malgré la fin de la période légale de l'expérimentation. 


Pour pallier rapidement à ce vide juridique, le gouvernement transmettra dans les prochains jours au Parlement un rapport faisant le bilan complet de l'expérimentation du dispositif. Dans la foulée, une proposition de loi doit être examinée dès le 13 juin pour harmoniser l'utilisation des caméras mobiles par les forces de l'ordre. "Il appartiendra au législateur, sur le fondement notamment du rapport qui lui sera remis, d'apprécier l'opportunité de pérenniser ou d'abandonner cette expérimentation", indique le ministère.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter