Expo anti-homophobie vandalisée à Toulouse : les internautes contre-attaquent

SOCIÉTÉ
DirectLCI
RIPOSTE - Une exposition mettant en scène des couples homosexuels a été dégradée à Toulouse (Haute-Garonne). Les œuvres d'Olivier Ciappa ont été déchirées et taguées. Mais les internautes font circuler l’exposition sur les réseaux sociaux.

Sur internet, cela s’appelle l’effet Streisand : le fait de vouloir cacher des informations, déclenche tout à fait l’inverse : on ne parle que de ça. C’est peut être ce qui est en train d’arriver à l’exposition contre l’homophobie d’Olivier Ciappa, qui a été vandalisée vendredi soir à Toulouse. Elle n’aurait pas subi d’outrage, sa médiatisation serait sans doute restée cantonnée à la presse locale. Mais là, les internautes de toute la France ont lancé la contre-attaque et il est difficile d'être passé à côté de la nouvelle.

"Liker, commenter et surtout partager"

Olivier Ciappa, photographe français vivant à Los Angeles avait installé une dizaine de photos sur les grilles d’un parc au centre sur les grilles du parc du Grand-Rond, dans le centre de Toulouse. Les photos montraient des couples homosexuels ou hétérosexuels enlacés, anonymes ou célébrités. L’idée de ces "Couples de la République", du nom de l’exposition : véhiculer des "messages de paix et d’unité" avec ces "tandems souvent inattendus de personnalités, dont les différences de culture, d’origine, ou d’opinion politique qui nourrissent à merveille cette mixité dont nous avons tant besoin", explique-t-il sur son site internet . Seulement voilà : les panneaux n’ont pas tenu longtemps. Ils ont été vandalisés quelques heures après, déchirés ou couverts de graffitis comme "PD" ou "Honte".

Après la révolte, la condamnation et l’écœurement, la riposte n’a pas tardé sur les réseaux sociaux, encouragée par Olivier Ciappa.  Sur sa page Facebook , le photographe appelle les internautes à relayer à la fois l’agression, et ses clichés. "Ils croient que ça va nous empêcher de montrer des images d’amour et de tolérance ? Ahahaha, c’est mal connaitre le pouvoir des réseaux sociaux… ", indique-t-il dans un post. "Pour que Facebook mette ces photos dans le film d’actualité des amis de vos amis, y a trois choses à faire : liker, commenter et surtout partager."
 

Les photos de l’exposition Toulousaine ont été détruites.Ils croient que ça va nous empêcher de montrer des images d’...

Posté par Olivier Ciappa sur  lundi 7 décembre 2015


Les internautes l’ont entendu. Sur Facebook , son album Les Couples imaginaires , qui montre les clichés non vandalisés, a été partagé près de 60 000 fois, et affiche près de 16 000 "J’aime".

A LIRE AUSSI >> Toulouse : une exposition sur l'homosexualité vandalisée

Lire et commenter